Femme

voici ce que vous risquez

La prolifération de faux tests PCR et antigéniques pose un vrai soucis sanitaire. Comment éviter une quatrième vague du Covid-19 si les personnes qui ne veulent pas se faire vacciner présentent des documents falsifiés, créant un risque de contaminations ? Depuis le mercredi 7 juillet, les touristes étrangers entrant en France doivent payer pour leurs tests, avant qu’ils ne deviennent payants à l’automne prochain pour les Français. Que risquez-vous si vous présentez un faux ? La réponse ci-dessous.

Jusqu’à présent, les tests antigéniques et tests PCR en France étaient gratuits pour tous, qu’ils soient de nationalité française ou étrangère. Désormais pour les touristes, les tests PCR coûtent environ 49 euros, et 29 euros pour les antigéniques. Pour les Français, le test a toujours été gratuit, mais cela va bientôt changer. Dans son discours du lundi 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a affirmé vouloir « encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests ». Ceux qui n’ont pas été vaccinés devront présenter un test négatif avant d’entrer dans les restaurants, les cinémas et autres lieux culturels.

Les faux tests PCR en augmentation

Parfois, par paresse ou simplement par peur d’obtenir un nouveau résultat positif au COVID-19, de nombreuses personnes utilisaient leurs anciens résultats. Les discothèques qui ont rouvert le 9 juillet dernier n’ont autorisé l’accès qu’aux personnes avec un pass sanitaire valide, devant refuser les clients qui présentaient des captures d’écran de test négatifs par peur d’une falsification.

Sur les réseaux sociaux, vous pouvez trouver facilement des personnes mal intentionnées qui proposent de fausses attestations pour 20€. Avec l’annonce d’une accélération de la campagne de vaccination causée par le nouveau variante Delta, de nombreuses personnes cherchent déjà des moyens d’éviter la vaccination.

Faux test PCR, antigénique ou pass sanitaire : quelles sanctions ?

Pour le moment, la France n’a prévu aucune règle particulière concernant la vente ou la possession de faux documents. En revanche, la loi française prévoit des peines pouvant aller jusqu’à trois ans de prison et 45 000€ d’amende pour la vente et l’usage de faux documents. Par ailleurs, si vous êtes pris avec de faux résultats parce que vous aviez peur d’être positif, ou pire, que vous saviez que vous l’étiez, vous pourrez être poursuivi en justice pour mise en danger d’autrui. Il s’agit d’un délit réprimandé par 15 000 € d’amende ainsi qu’un an de prison en France.

A lire également : 

Voici les plages d’Europe les plus sûres face au Covid

Covid-19 : voici les 7 objets « dangereux » à éviter en terrasses

Covid-19 : le vaccin aurait des effets sur les menstruations




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page