Technologie

Test du Combo Touch : Logitech livre un excellent concurrent du Smart Keyboard Folio d’Apple

Dans le monde des accessoiristes pour les produits Apple, Logitech occupe une place à part, faites d’une tradition de qualité, d’un souci du détail et d’une volonté d’utiliser au mieux les cartes qui lui sont données. Ainsi, le fabricant suisse de souris, clavier et autre coque-clavier (ou clavier-coque) fait toujours en sorte d’aller taquiner Apple sur ses terres.

En l’occurrence, c’est un des seuls – si ce n’est le seul, à notre connaissance – à utiliser les Smart Connector, hormis Apple, bien sûr. Son Combo Touch est ainsi compatible avec ce système de connectique qui permet à l’iPad d’alimenter et de synchroniser le clavier. Il n’est donc pas besoin de batailler avec le Bluetooth, ou de se préoccuper de l’état de la batterie du périphérique. Tant que votre iPad est chargé, votre clavier est utilisable.

A découvrir aussi en vidéo :

Conception, finition et progression

Le Combo Touch est une évolution du Folio Touch, déjà proposé par Logitech. Il en reprend les grandes lignes, et améliorent de nombreux détails. On retrouve donc la même conception. Une coque qui englobe l’iPad Pro au dos et sur les côtés, et le protège ainsi des chocs du quotidien et des chutes. Une armure qui lui donne un petit air massif, un peu regrettable au vu de la beauté du design et des iPad Pro, mais comment faire autrement.

Evidemment, la coque laisse la place nécessaire pour poser un Apple Pencil de 2nde génération sur la partie prévue à cet effet. Le clavier amovible vient, lui, s’aimanter à des connecteurs. Ainsi, il peut être facilement ôté quand on veut tenir la tablette pour lire ou dessiner, et être replacé en une fraction de seconde quand on en a besoin.

Evidemment, le clavier amovible sert également de couvercle à la coque et protège le précieux écran de l’iPad Pro pendant son transport. La coque du Combo Touch intègre deux boutons pour régler le volume, et dispose également de trous placés au niveau des haut-parleurs pour ne pas gêner la diffusion du son produit par la tablette.

Enfin, au dos de la coque, on trouve une large béquille, qui court sur toute sa largeur, quand on tient la tablette horizontalement. Le support est réglable de manière souple entre différentes positions, de telle sorte qu’on peut maintenir l’iPad Pro presque verticalement ou, au contraire, quasiment à plat sur une table. En revanche, sur le modèle 11 pouces tout au moins (celui que nous avons testé), la stabilité sur les genoux est discutable et pas toujours au rendez-vous. Moins stable qu’un Smart Keyboard Folio, d’Apple, mais c’est le prix à payer pour bénéficier de plus d’angles d’inclinaison, semble-t-il.

Un trackpad, vraiment grand

Avant d’aller plus loin, faisons mention spéciale de la finition légèrement rugueuse de la coque, très agréable au toucher, et qui assure en sus une bonne prise en main. Si la coque et la capacité du Combo Touch à protéger notre iPad des chocs ne fait aucun doute, qu’en est-il d’un de ses aspects les plus importants : le clavier.

Comme on l’a dit, il est compatible avec les Smart Connectors, et est donc opérationnel dès qu’il est connecté à l’iPad Pro. Comme les claviers proposés par Apple, le Combo Touch intègre un clavier à proprement parler et un pavé tactile. La première chose que l’on remarque à l’œil, c’est que le trackpad de Logitech est plus large que celui du Magic Keyboard pour iPad Pro, l’offre la plus aboutit et coûteuse d’Apple en la matière.
Il mesure environ 11,2 cm de large pour 5,8 cm de haut, tandis que celui du clavier d’Apple affiche environ 9,9 cm de large pour 4,5 cm de haut. Les doigts sont donc plus à l’aise pour déplacer le curseur dans iPadOS 14, ou pour réaliser les différents gestes afin d’interagir avec l’interface du système d’exploitation d’Apple.
On apprécie également qu’il soit possible de cliquer sur toute la surface du pavé tactile, et non pas sur une zone limitée, comme c’était le cas sur le Folio Touch. Le confort est donc excellent, la réactivité ne déçoit pas. Le trackpad développé par Logitech n’a pas à rougir. Il nous semble un peu moins ferme et agréable que celui des claviers d’Apple, mais c’est sans doute une question d’habitude et de ressenti.

Un clavier confortable, avec des touches de fonction !

Que constate-t-on quand on s’intéresse à la partie clavier pure et dure ? Plusieurs points ressortent rapidement, la plupart positifs. Tout d’abord, par rapport aux claviers vendus par Apple, Logitech a eu la bonne idée d’ajouter des boutons dédiés au contrôle de la musique, de la luminosité de l’écran ou du rétroéclairage des touches, etc.
Sur ce point, Logitech fait mieux qu’Apple avec son Smart Keyboard Folio, on ne peut que s’en féliciter. Même si on regrettera que ce clavier n’intègre pas de bouton Echap, sans doute est-ce lié à une restriction imposée par Apple, les conditions pour voir un produit estampillé Made For iPhone (MFi) sont effectivement très contraignantes.

Ensuite, le toucher des touches du Combo Touch est agréable, souple sans être mou, et le bruit produit est discret. La sensation de frappe est dynamique, sans atteindre celle, vraiment plaisante, du Magic Keyboard, d’Apple.
Sur le modèle 11 pouces du Combo Touch, les touches sont un peu plus petites que sur celles du clavier développé par les équipes du géant de Cupertino. Elles mesurent environ 1,45 cm de large pour environ 1,6 cm pour celui d’Apple. Cela aboutit à un confort de frappe légèrement moindre, et à des fautes de frappe plus régulières.
Néanmoins, une fois pris ses marques, on peut facilement taper de longs textes, comme ce test, sans avoir à se plaindre. Il est donc tout à fait possible d’envisager ce clavier comme celui d’un portable qu’on utilisera régulièrement, voire toute la journée.

Pour conclure, on exprimera un regret, mais qui n’est pas imputable totalement à Logitech. Il n’est pas possible de personnaliser certaines touches – comme cela peut être le cas pour ses MX Keys for Mac. Cette limitation est a priori liée au cahier des charges strictes de l’appellation MFi. Il faudra mettre de côté ses envies de raccourcis, ou de reconfiguration de certaines touches…


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page