Femme

d’où vient-elle et comment la soigner ?

La sécheresse vaginale fait partie de ces tabous dont peu de françaises osent parler ; même à leur médecin. Pourtant, c’est un phénomène biologique naturel et normal qu’il convient de vulgariser.

Qu’est-ce qui caractérise la sécheresse vaginale ?

Comme son nom l’indique, la sécheresse vaginale est caractérisée par une hydratation insuffisante du vagin. Cela se manifeste de manière visible par des rougeurs au niveau de la zone intime externe, des démangeaisons et des irritations. 

Sécheresse vaginale : quelles en sont les causes ?

Les causes de sécheresse vaginale sont diverses et variées. Cette dernière est souvent intimement liée aux changements hormonaux chez la femme… Mais pas que.

La préménopause et la ménopause

Ainsi, les phénomènes de préménopause et de ménopause figurent parmi les premiers facteurs de sécheresse vaginale. 67% des femmes affirment connaître un assèchement de leur zone intime dans l’année qui suit le début de la ménopause (d’après une étude publiée dans la revue Menopause).

Qu’est-ce qui l’explique ? Lorsque survient la pré-ménopause, nos niveaux d’oestrogènes diminuent considérablement. Or, ce sont ces hormones qui hydratent et nourrissent le tissu cutané de nos parties génitales, garantissant ainsi leur lubrification et leur élasticité. Ainsi, lorsque ce taux chute, la zone intime s’assèche et on peut rencontrer des inflammations du vagin et des parois vaginales. Côté vie sexuelle, cela se traduit par des difficultés rencontrées par le vagin pour se lubrifier naturellement. 

Le Dr Philippe Mironneau, gynécologue-obstétricien, l’explique de la manière suivante à nos homologues du Journal des Femmes : « La ménopause cause souvent une sécheresse vaginale car cela est lié à l’atrophie de la muqueuse vaginale qui devient moins humide, moins épaisse, plus rigide avec souvent des sensations de déchirement, avec des sensations douloureuses exacerbées par le fait que la paroi vaginale antérieure adhère davantage à la paroi postérieure de la vessie. »

Un dérèglement de la flore vaginale (et de son pH)

Utiliser des savons non adaptés pour laver sa zone intime, des lessives trop agressives pour nettoyer ses vêtements, peuvent causer des irritations et in fine de la sécheresse vaginale. 

Porter des (sous-)vêtements trop serrés

Si les vêtements portés sont trop serrés, ils vont causer de multiples frottements contre le vagin et provoquer des irritations et un assèchement de la zone intime. 

Le stress, l’anxiété

C’est bien connu : le stress joue sur les hormones et a des répercussions notables sur le corps. Il réduit, de manière notable, la lubrification du vagin.

Le fait de fumer

D’après les scientifiques, le tabac diminue également l’hydratation de la zone vaginale. 

Le manque d’activité physique

La vulve de votre vagin et votre zone intime au global nécessite du mouvement pour être en bonne santé. La raison ? “Le manque de circulation d’air dans ladite zone peut en fait entraîner une prolifération des bactéries et éventuellement une infection, menant à des inflammations et une sécheresse vaginale. De plus, si les muscles du plancher pelvien ne bougent pas régulièrement, ils peuvent devenir tendus ; cette douleur peut être ressentie à travers brûlures et sécheresse”, explique le Dr Gilberg-Lenz, gynécologue, dans les colonnes du magazine InStyle.

Certains traitements médicaux peuvent provoquer de la sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale pourrait être causée par des pilules contraceptives dont le taux d’œstrogènes est faible. D’autres traitements médicaux, tels que ceux contre les allergies, assèchent les muqueuses (et le vagin en fait partie).

Comment remédier à la sécheresse vaginale ?

Il existe de nombreuses solutions, naturelles comme médicales, pour venir à bout de la sécheresse vaginale.  

Les huiles végétales pour combattre la sécheresse vaginale

En ce qui concerne les solutions naturelles, on peut faire appel à des huiles végétales pour hydrater de nouveau le vagin. Huile de bourrache, huile d’onagre, huile d’aloé vera, ou encore huile de coco peuvent être d’une efficacité redoutable. Les médecins préconisent d’appliquer lesdites huiles sur la vulve, en quantité raisonnable, afin d’apaiser les irritations. Attention toutefois à ne jamais les introduire à l’intérieur du vagin ! Ils n’ont qu’une utilité externe. 

Pour l’huile de coco, une naturopathe, interviewée par nos collègues du Journal des Femmes, explique : « L’huile de coco est aussi intéressante pour ses vertus anti bactériennes, antifongiques (notamment en cas de mycoses) et hydratantes. A utiliser en application locale jusqu’à amélioration. Si les sécheresses sont liées à la pré-ménopause ou la ménopause, l’huile de coco peut être utilisée en soin quotidien. »

Les lubrifiants pour lutter contre les effets de la sécheresse vaginale sur la vie sexuelle

La sécheresse vaginale s’accompagne de douleurs désagréables lors des rapports sexuels. Utiliser un lubrifiant permet de pallier le manque de lubrification du vagin. Privilégiez d’ailleurs ceux qui sont faits à partir d’eau. Comme l’explique Patricia Lenihan, professeure adjointe d’obstétrique et de gynécologie à la McGovern Medical School de l’UTHealth :

« Les lubrifiants à base d’eau sont un point de départ sûr et simple pour essayer de lutter contre la sensation de sécheresse vaginale. Si la cause de la sécheresse vaginale est un faible taux d’œstrogènes, le lubrifiant fournira une couche supplémentaire de protection contre les frottements sur une muqueuse vaginale plus fine. »

Les ovules pour soigner cette sécheresse du vagin

Les ovules contiennent de l’acide hyaluronique qui favorise la reconstruction des tissus cutanés. Prescrits par un médecin, ils s’insèrent dans le vagin et fondent à l’intérieur pour délivrer tous leurs bienfaits. En aucun cas, vous ne devez en utiliser sans l’avis préalable d’un médecin généraliste ou spécialisé.

Boire beaucoup d’eau

Bien hydrater son corps revient également à bien hydrater son vagin. 

La rédaction rappelle qu’il est important de consulter votre médecin ou gynécologue si vous pensez souffrir de sécheresse vaginale.

 A lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page