Technologie

Le trafic Internet passant par les quatre plus gros opérateurs a augmenté de 50% en un an

L’Arcep vient de publier son rapport sur l’Etat d’Internet 2021 rendant compte de l’année 2020. L’un des faits marquants est l’augmentation du trafic passant par les quatre principaux FAI (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR).

Une hausse plus marquée au premier trimestre

« Le trafic entrant vers les quatre principaux FAI en France à l’interconnexion est passé de plus 18,4 Tbit/s à fin 2019 à 27,7 Tbit/s à fin 2020, marquant ainsi une augmentation de plus de 50 % en un an (l’augmentation était de 29 % entre 2018 et 2019) », peut-on lire dans le rapport.

Cela est du pour partie à l’augmentation des usages durant le premier confinement puisqu’une hausse de 26% a été enregistrée lors du premier trimestre. Toutefois, cette explosion est surtout le fait d’Orange qui est le seul à disposer d’un réseau d’envergure internationale. Il possède des interconnexions avec 2000 autres opérateurs étrangers et fournit également des liaisons sur-mesures à des clients privés partout dans le monde. C’est cette dernière activité qui semble avoir dopé le trafic entrant, probablement aussi sous l’effet de la pandémie.

Concernant le trafic sortant du réseau des quatre principaux opérateurs, il atteint les 2,6 Tbit/s. Cela représente une augmentation de 46 % par rapport à fin 2019. « Entre 2012 et 2020, ce trafic a été multiplié par 5 », note l’Arcep. Le gendarme des télécoms observe une augmentation plus marquée entre le deuxième semestre 2019 et le premier semestre 2020, qui pourrait notamment être liée au début de la crise sanitaire, puis au confinement du printemps 2020.

L’explosion de la vidéo à la demande

Par ailleurs, le trafic provenant des CDN (réseaux de diffusion de contenus) interne au réseau des principaux fournisseurs d’accès à internet en France a  augmenté de 82% et atteint les 7,1 Tbit/s. Cela est sûrement du à l’explosion de la vidéo à la demande car cet usage s’appuie principalement sur des CDN internes aux FAI. 

50% du trafic Internet est du à seulement quatre acteurs en France.

Rappelons que le trafic Internet en France se concentre toujours dans les mains d’un petit nombre d’acteurs. Ils sont cinq au total : Netflix, Google, Akamai, Facebook et Amazon. Ce sont des piliers du streaming vidéo et ils sont tous de gros consommateurs de bande passante.

L’Arcep relève tout de même que l’écart se creuserait  entre le volume de trafic provenant de Netflix et celui des autres fournisseurs de contenu. A noter que si Disney+ n’apparaît pas nommément dans ce classement, il est bien présent au travers de ses différents CDN.

Source : le rapport sur l’Etat d’Internet de l’Arcep édition 2021


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page