Technologie

Le Pentagone annule le contrat de cloud « Jedi » de Microsoft à 10 milliards de dollars


Après avoir remporté le projet de cloud militaire appelé « JEDI » en octobre 2019 pour la bagatelle de 10 milliards de dollars sur dix ans, les équipes de Microsoft doivent faire grise mise : le Pentagone vient purement et simplement d’annuler le contrat.

De son côté le Pentagone, le ministère américain de la défense, explique que « en raison de l’évolution des exigences, de la maîtrise accrue du cloud et des progrès de l’industrie, le contrat cloud JEDI* ne répond plus à (ses) besoins. »

(*Joint Enterprise Defense Infrastructure ou Infrastructure commune des entreprises de la défense)

Si une partie de ces affirmations pourrait être vraie, notamment en termes de besoins et d’évolutions techniques, il y a une autre raison à cette annulation : la main d’Amazon. Considérant que le contrat était en partie biaisée lors de l’ère Trump – qui détestait M. Bezos, fondateur et ex-PDG d’Amazon – Amazon s’est engagé dans une longue bataille légale.

Depuis le mois de novembre 2019, le géant du e-commerce et numéro un mondial du cloud (plus de 30% de parts de marché) se bat, de la saisie de cour fédérale en passant par un intense lobbying politique. Des actions dans lesquelles l’entreprise était parfois soutenue par Oracle et IBM, qui jugeaient injuste que tout le contrat aille à une seule entreprise.

A découvrir aussi en vidéo :

A découvrir aussi en vidéo :

Depuis le mois de février 2020 et la victoire d’Amazon d’une injonction sur le contrat, le travail autour de JEDI était au point mort. La persévérance d’Amazon a finalement eu raison du projet et Microsoft vient tout juste d’annoncer accepter cette annulation. Et se dit prêt à participer à la nouvelle version du projet.

Si le géant ne fait pas de vague dans sa déception, c’est que Microsoft a d’autres projets avec l’armée américaine, telle la version militaire de son casque de réalité augmentée Hololens. Un contrat qui porte, lui, jusqu’à 21,9 milliards de dollars.

Source : ArsTechnica


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page