Sports

Coup de balai en préparation chez les Bleus ?

Très déçu par la performance de l’équipe de France à l’Euro, Noël Le Graët pourrait trancher dans le vif…

Noël Le Graët s’est laissé le temps de la réflexion et de la digestion. « Je laisse toujours passer une dizaine de jours car chacun doit réfléchir à ce qui a été bien ou pas », a-t-il confié, dimanche, au micro de Téléfoot. Les dix jours sont passés ou presque et l’heure du débriefing a sonné pour les responsables de l’équipe de France. Charge à eux d’expliquer le fiasco des champions du monde à l’Euro avec une élimination, piteuse, dès les huitièmes de finale face à la Suisse.

Didier Deschamps est ainsi attendu à Guingamp, dans le fief du président de la Fédération, ce mercredi. Le sélectionneur tricolore, sous contrat jusqu’à la Coupe du monde 2022, devra montrer au patron du football français qu’il est toujours l’homme de la situation. Et si son bilan depuis son arrivée en 2012 plaide évidemment pour lui, le double champion du monde ne doit pas s’attendre à un blanc-seing de la part de son président.

Je n’ai pas dit qu’il allait continuer

« Je n’ai pas dit qu’il allait continuer, on va discuter. Il faut être d’accord pour continuer et avoir les mêmes objectifs. Les deux doivent avoir envie : la Fédération d’abord et l’entraîneur ensuite. Donc on va faire le tour de tout ce qui n’a pas marché et qu’est qu’on peut mieux faire », a-t-il expliqué. Et ce après avoir confié quelques jours plus tôt vouloir jauger la motivation de son sélectionneur. « Il faut que Didier me dise s’il a vraiment envie de continuer. Moi, je pense que oui. Est-ce que j’ai envie de poursuivre avec lui s’il me convainc ? Oui », avait-il confié au Figaro.

Mais Didier Deschamps n’est clairement pas le plus menacé. Lui-même serait tenté de se séparer de deux membres de son staff: le médecin des Bleus et , le préparateur physique. Tous les deux pourraient payer au prix fort les nombreuses blessures musculaires qui ont touché l’équipe de France. Egalement sur la sellette, Florence Hardouin a, elle, été reçue ce mardi par Noël Le Graët. La DG de la FFF a dû expliquer les ratés qui ont parasité la vie des Bleus à l’image du choix des hôtels ou de la vie monacale à laquelle ont été contraints les joueurs tricolores.

Lire aussi :Une semaine après, Pogba s’éclate à MiamiBenzema, la frustration de GriezmannLizarazu tacle Mbappé


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page