Technologie

Sony améliore ses écouteurs true wireless à réduction de bruit

Acteur majeur, avec Bose et Apple, sur le marché des casques à réduction de bruit, Sony fait évoluer ses écouteurs et lance la quatrième génération de la série WF-1000X. Par rapport aux WF-1000XM3, dont nous avions apprécié la qualité sonore et la réduction de bruit, ces « Mark 4 » se distinguent par un nouveau design, tout en rondeurs, avec une réduction de volume de 10%. L’étui de charge n’est pas en reste et subit une cure d’amaigrissement de 40%, même s’il reste encore assez épais (environ 2,5 cm). Mais il est temps d’allumer notre smartphone – un modèle Android – et d’ouvrir le boîtier…

Si votre version d’Android est supérieure à 6.0, cela déclenche automatiquement la détection des écouteurs grâce à la technologie Fast Pair, avec la proposition d’installer l’appli Sony Headphones Connect, qui heureusement est aussi disponible pour iOS. Il faut vraiment installer l’appli pour bénéficier de toutes les fonctions des WF-1000XM4. Place à la phase de configuration qui permet d’abord de restaurer des réglages antérieurs, si vous les avez sauvegardés.

L’étape suivante concerne deux fonctions : le contrôle adaptif du son, qui permet de configurer la réduction de bruit selon votre lieu et votre activité, et la configuration du mode 360 Reality Audio, l’équivalent du son spatial chez Apple. Vous n’êtes pas obligé de paramétrer ces fonctions tout de suite, nous y reviendrons donc plus tard.

Des embouts en mousse qui allient confort et isolation

Avant de placer les écouteurs dans nos oreilles, nous devons choisir entre trois tailles d’embouts. En cas de doute, l’appli dispose d’une fonction pour tester si l’embout que vous avez choisi offre une bonne isolation. C’est une très bonne idée si vous hésitez entre deux tailles.
Les embouts des WF-1000XM4 sont un peu particuliers. Ils ne sont pas en silicone, comme sur la plupart des écouteurs intra-auriculaires, mais en polyuréthane. De plus, ils comportent des centaines de bulles minuscules pour mieux dissiper les sons extérieurs.
Au final, ils se révèlent aussi confortables que les embouts dotés de mousse à mémoire de forme et isolent mieux que ceux en silicone. Les écouteurs de Sony tiennent solidement au creux des oreilles et résistent à la transpiration (certification IPX4), ce qui permet de les utiliser pour faire du sport.

Sony-WF-1000XM4-embouts-mousse.jpg

Place au test d’écoute avec nos fichiers audio de jazz, classique, RnB, new wave, rock, pop et rap. Sony avait promis un son d’exception… Nous ne sommes pas déçus ! La qualité sonore est excellente avec de l’ampleur et de la chaleur, mais aussi du détail. Les basses sont présentes, sans être envahissantes. En outre, nous constatons une excellente spatialisation des instruments.
Et si le son ne vous convient pas totalement, l’appli dispose d’un égaliseur complet avec de nombreux réglages prédéfinis et deux modes personnalisés.
Les écouteurs WF-1000XM4 bénéficient du codec haute définition LDAC qui améliore la qualité, si votre smartphone est compatible. Le changement de codec s’effectue dans l’appli, en choisissant entre qualité (LDAC) et stabilité (AAC chez Apple ou SBC).

Nous avons pu tester les écouteurs avec le codec LDAC : le son est encore plus agréable à écouter, avec plus de rondeur. Bon point, vous pouvez voir en haut de l’appli quel codec est en cours d’utilisation. Seul bémol, Sony ne propose pas de connexion Bluetooth multipoint.

Adieu le bruit, bonjour le silence

Pour tester l’isolation, nous avons pris le TGV Paris/Grenoble qui se divise en deux heures de trajet sur une ligne à grande vitesse et une heure sur une ligne traditionnelle. Les WF-1000XM4 filtrent efficacement la majorité des bruits de fond continus, mais n’ont pas réussi à éliminer complètement un bruit de ventilation qui se situait dans les médiums. Sur la ligne de chemin de fer classique, nous avons aussi un peu entendu les « tac-tac tac-tac » des roues sur les jointures des vieux rails.

Comme sur la plupart des casques de ce genre, vous pouvez choisir entre trois modes : réduction du bruit, son ambiant (avec réglage du niveau de son extérieur) et désactivé. Le choix s’effectue par commande tactile ou sur l’application. Sony a également prévu une fonction pratique d’attention rapide : il suffit de laisser son doigt sur la surface tactile de l’écouteur gauche pour que la musique s’arrête et que vous puissiez entendre l’extérieur. Une fonction héritée du casque audio WH-1000XM4.

Commencez à parler et vous pouvez entendre votre interlocuteur

Et pour aller encore plus loin, le constructeur propose la fonction Parler pour chatter (Speak to Chat en anglais) : commencez à parler pour engager une conversation et les écouteurs détectent votre voix, stoppent la musique et activent le son ambiant. Vous pouvez définir le délai d’arrêt de ce mode, si vous ne parlez plus. Nous avions déjà rencontré cette fonction sur les Galaxy Buds Pro, de Samsung, avec un bémol : si vous avez réglé le délai par exemple à 30 secondes et que votre interlocuteur parle trop longtemps, la musique se remet en lecture !
Heureusement, Sony a prévu de pouvoir désactiver le délai d’arrêt, avec une reprise manuelle en touchant la surface tactile d’un des écouteurs quand votre conversation est terminée. Vous pouvez également activer une option, qui met automatiquement la musique en pause quand vous retirez un des écouteurs de vos oreilles.

Autre fonction intéressante sur les WF-1000XM4 : le contrôle adaptatif du son, pour changer automatiquement de mode de réduction de bruit en fonction de votre activité (arrêt, marche, course et transports). Grâce à l’appli, vous définissez pour chaque situation les paramètres que vous désirez utiliser, tels que le niveau de son ambiant. Vous pouvez même définir un mode spécifique en fonction d’un lieu, par exemple votre domicile, grâce à la fonction de localisation de votre smartphone. Vous accédez aux paramètres de la réduction de bruit, mais aussi à l’égaliseur et à la fonction Parler pour chatter.

Personnalisation limitée pour les commandes tactiles

Le constructeur a également prévu dans l’application une option pour personnaliser les commandes tactiles, mais nous avons été un peu déçus. En effet, cette personnalisation s’effectue en choisissant un groupe de commandes pour chacun des deux écouteurs : contrôle du son ambiant, commande du volume et commande de lecture.
Ainsi, il n’est pas possible d’avoir les trois groupes disponibles ou de choisir des fonctions spécifiques dans les trois groupes. Dans les réglages par défaut, le volume n’est pas accessible et il faut utiliser son smartphone.
En revanche, les commandes se révèlent réactives et un bip discret vous indique qu’elles ont été prises en compte. Sony a également prévu des messages vocaux qu’il est possible de configurer en français en utilisant l’application.

Les écouteurs de Sony ont de nombreux points positifs, tant logiciels que matériels, mais sont-ils endurants ? La réponse est définitivement oui et les ingénieurs ont fait un travail remarquable sur la batterie et la consommation d’énergie. Selon nos mesures, les WF-1000XM4 offrent une remarquable autonomie de 8 heures 50 minutes avec la réduction de bruit active, qui approche les 14 heures sans ANC. En comparaison, les WF-1000XM3 sont deux fois moins endurants, avec 4 heures 3 minutes de musique ininterrompue (5 heures 18 minutes sans ANC). Le boîtier de charge, compatible avec le standard sans-fil Qi, offre selon le constructeur 16 heures d’autonomie supplémentaires (24 heures sans ANC).

Sony-WF-1000XM4-boite-led.jpg

Un son 3D réservé à quelques services de streaming

Nous ne pouvons pas terminer ce test sans parler de la fonction 360 Reality Audio, qui a pour but de vous plonger au cœur de la musique, comme si vous étiez avec les artistes dans le studio d’enregistrement ou dans la salle de concert. Mais ne pensez pas utiliser ce mode de son 3D pour écouter toutes vos chansons favorites, car il ne fonctionne qu’avec certains services de streaming : 360 by Deezer, Artist, nugs.net et TIDAL.
La configuration s’effectue en deux étapes : l’appli prend en photo vos deux oreilles pour calculer les paramètres d’optimisation du son 3D, qui sont ensuite transmis au service de streaming audio que vous avez choisi.

Nous avons fait le test avec le service Artist, qui contient quelques morceaux gratuits compatibles avec la technologie 360 Reality Audio, ce qui nous a conduits à écouter par exemple du folk… chinois. Effectivement, nous avons constaté un effet immersif, mais il se révèle plutôt anecdotique et ne constituera en aucun cas le critère d’achat principal des écouteurs true wireless de Sony.

Le verdict du test

Sony WF-1000XM4

Sur le plan de la qualité sonore et surtout de l’autonomie, Sony a réalisé des progrès remarquables sur ses nouveaux écouteurs à réduction de bruit. Les WF-1000XM4 sont confortables, discrets et offrent une bonne isolation de l’extérieur. Nous avons également apprécié les nombreuses fonctions qu’offre l’application pour smartphone, en particulier le mode Parler pour chatter qui se révèle très pratique dans les conversations. On regrette juste que la personnalisation des commandes tactiles soit un peu limitée et ne permette pas d’obtenir une configuration idéale.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page