Politiques

Pécresse, Wauquiez, Retailleau et Morin appellent à une primaire ouverte de la droite et du centre

Dans une tribune, ces figures de la droite refusent le mode de désignation choisi par Les Républicains pour désigner le candidat de leur famille politique à la présidentielle.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Ils veulent une élection pour se départager. Dans une tribune publiée lundi 5 juillet par Le Figaro, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Bruno Retailleau, sénateur LR, et Hervé Morin, président de la région Normandie, appellent à une primaire ouverte pour désigner le candidat de la droite et du centre à la présidentielle.

“Que des sondages, dont la fiabilité est plus que jamais mise en doute, fassent office de moyen de sélection de notre candidat ne peut satisfaire personne. Que cette décision éminente soit prise par un cénacle plus ou moins restreint serait tout autant une impasse, écrivent-ils, dans une allusion au processus de sélection voulu par la direction du parti Les RépublicainsIl faut donc s’en remettre au système le plus clair, le plus démocratique : le vote. Un vote populaire, le plus large possible, ouvert à tous les sympathisants de la droite et du centre”.

Parmi les signataires de ce texte figurent trois candidats potentiels à la présidentielle : Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez et Bruno Retailleau. La tribune n’est en revanche pas signée par celui qui est le mieux placé à droite dans les enquêtes d’opinion : Xavier Bertrand. Selon un sondage Ifop-Fiducial pour LCI et Le Figaro publié dimanche soir, le président de la région Hauts-de-France est crédité de 18% des voix au premier tour, contre 14% pour Valérie Pécresse et 13% pour Laurent Wauquiez.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page