Technologie

la guerre de la Chine contre les cryptomonnaies facilite le minage


L’Etat chinois a rendu illégal les cryptomonnaies et leur minage sur son territoire afin de garantir le monopole du Yuan numérique et les mineurs de Bitcoin non chinois – ou situés hors des frontières de l’Empire du milieu – se frottent les mains. La disparition presque du jour au lendemain de plus de 50% des capacités de minage a forcé le réseau à mettre à jour.

Lire aussi : Bitcoin : bientôt une mise à jour majeure pour la plus célèbre des cryptomonnaies

Face à cette baisse, le rééquilibrage qui a lieu automatiquement tous les 2016 blocs minés a rendu le minage 28% plus facile. Cette fonction automatique qui permet au réseau de s’adapter sans intervention humaine à toute modification du nombre de machines qui minent a permis au reste du monde de récupérer une plus grosse part du gâteau. Quand il fallait presque 20 minutes pour résoudre un bloc de calcul, cette durée à été abaissée à 10 minutes.  

La combinaison entre, d’un côté, la disparition des fermes chinoises, la facture énergétique réduite pour chaque bloc et, de l’autre, la baisse du Bitcoin permet tout de même aux mineurs de tabler sur le une hausse des revenus de 35% selon un analyste interrogé par CNBC.

Lire aussi : À quoi sert vraiment le bitcoin et quel est son avenir ?

Certains mineurs chinois seraient en train de chercher des pays tiers pour faire migrer leurs installations, mais cela devrait prendre du temps et une partie ne devrait pas bouger à cause de l’âge de leur équipement, pas compétitif dans des pays où le prix de l’électricité est plus élevé qu’en Chine.

Selon les spécialistes interrogés, la baisse chinoise devrait être compensée par un boom dans d’autres pays, notamment les Etats-Unis. Un regain de compétition qui pourrait prendre principalement la forme de petites structures plutôt que de grosses fermes de minages.

À découvrir aussi en vidéo :

A découvrir aussi en vidéo :

Dans tous les cas, les détracteurs du Bitcoin ne seront pas satisfaits : la baisse actuelle des capacités de minage de la cryptomonnaie ne sera que de courte durée. Avec un bilan environnemental inquiétant – en mai dernier, cela atteignait 143 TW/h, soit plus que toute l’Argentine ! – le Bitcoin est peut-être une monnaie virtuelle, mais son minage reste bien sale.

Source : CNBC


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page