Politiques

L’arrivée d’un ultraconservateur à la tête de l’Union européenne fait polémique


Publié

Durée de la vidéo : 2 min.

L’arrivée d’un ultraconservateur à la tête de l’Union européenne fait polémique
FRANCE 2

Article rédigé par

J.Gasparutto, C.Davy, A.Chable

France 2


France Télévisions

L’Union européenne change de président, jeudi 1er juillet. Le Premier ministre portugais cède sa place à son homologue slovène pour six mois. Janez Janša, classé dans le camp des illibéraux, n’a pas les meilleurs rapports qui soient avec Bruxelles.

Janez Janša est surnommé le mini-Trump européen. Jeudi 1er juillet, le Premier ministre slovène va remplacer son homologue portugais à la tête de l’Union européenne pour six mois. À l’image de l’ancien président américain, le dirigeant très populiste défraye la chronique sur les réseaux sociaux. Il rédige jusqu’à 100 tweets par jour, pour s’attaquer personnellement à des journalistes, qu’il qualifie de “prostituées à la retraite“, ou à l’agence de presse slovène, dont il parle comme d’une “honte nationale“.

Ses déclarations lui valent un autre surnom, celui de “maréchal Twito, une contraction de Twitter et Tito, l’ancien dictateur yougoslave. Car en Slovénie, Janez Janša s’attaque aussi aux juges, aux universitaires et les manifestations se multiplient pour dénoncer une dérive autoritaire. “Je ne peux pas rester silencieux face à ce gouvernement qui détruit notre pays, notre démocratie“, lançait Dusan Keber, ancien ministre slovène de la Santé, le 28 mai, devant des caméras. 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page