Femme

5 erreurs fréquentes que l’on fait avec le shampoing sec, selon les experts capillaires

Contrairement à ce que son nom laisse penser, le shampoing sec ne nettoie pas vraiment l’intégralité des cheveux. Son utilité réside en réalité dans sa capacité à absorber le gras qui se trouve à la racine et qui donne une apparence “sale” à notre chevelure

Qu’est-ce que le shampoing sec ?

En effet, sa composition, à base de poudre absorbante telles que le talc ou encore l’amidon de riz/maïs/avoine, lui confère un grand pouvoir absorbant qui lui permet de venir à bout des excès de sébum et des impuretés présentes sur lesdits cheveux. 

“C’est une sorte de déodorant pour les cheveux”, affirme le coiffeur Olivier Lebrun à nos confrères de L’Express.

Ainsi, il revêt davantage une fonction esthétique qu’une fonction nettoyante. Certains d’entre eux vont même plus loin en apportant du volume à toutes les chevelures, même les moins épaisses.

Inventé à la fin 2000, il n’a cessé de gagner en popularité au fil des années : de plus en plus de femmes l’utilisent aujourd’hui pour rafraîchir leur chevelure et espacer les shampoings.

Shampoing sec : quelles sont les erreurs à ne pas commettre lorsqu’on en utilise ?

Erreur n°1 : Substituer le shampoing normal par le shampoing sec

La poudre absorbante n’a pas les mêmes capacités nettoyantes que l’eau. En effet, il y a des impuretés qui ne sont solubles que dans l’eau. Quand on utilise que le shampoing sec pour “nettoyer” son cuir chevelu, les résidus sales continuent de s’y accumuler et obstruent ledit cuir chevelu. 

Erreur n°2 : Vaporiser le shampoing sec trop près des racines

Si on fait l’erreur de vaporiser le shampoing sec trop près de ses racines, il sera difficile de disperser et d’estomper la poudre par la suite, même avec les massages les plus énergiques. La bonne technique ? Le vaporiser à 30 cm des racines. On évite ainsi l’effet zébré !

Erreur n°3 : Ne jamais le rincer

Ce point est fortement lié au premier : ne pas rincer le shampoing sec entraîne un étouffement du cuir chevelu. Agressé, ce dernier réagira en produisant des pellicules et en provoquant des démangeaisons désagréables.

Erreur n°4 : Ne pas être attentif.ve à la santé de son cuir chevelu

Lorsqu’on a souvent recours au shampoing sec, il convient de surveiller régulièrement l’état de son cuir chevelu. En effet, le shampoing sec ne prend pas le problème à la racine et ne sert qu’à camoufler temporairement le gras de sa chevelure.

Une anglaise, Nicole Baxter, n’a pas été suffisamment attentive à la santé de son cuir chevelu, a abusé de l’usage de son shampoing sec et a fini par développer une calvitie précoce. Sur son Facebook, elle écrit en 2016 : “Le shampooing sec a provoqué une calvitie (que j’ai et que j’aurai certainement toujours, mais je ne peux rien y faire) et un cuir chevelu catastrophique pour des années.”

Erreur n°5 : Utiliser un shampoing sec inadapté

De manière générale, le shampoing sec est blanc. Mais il existe des shampoings secs pigmentés qui s’adaptent à toutes les couleurs de cheveux. Les cheveux bruns doivent ainsi privilégier les shampoings foncés. 

A lire également : 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page