Economie

Le Mans fait vrombir les investisseurs immobiliers

« Les biens les plus convoités par les investisseurs vont du studio au T3. Budget à prévoir pour un trois-pièces : 170 000 euros à 200 000 euros » (Photo : Le Mans, la Cité Plantagenêt).

C’est l’un de ces territoires sur lesquels les investisseurs jettent leur dévolu ces derniers mois… Il faut dire que les perspectives de rentabilité ont de quoi attirer l’attention. Tout récemment distinguée par une étude publiée par SeLoger comme la troisième ville de France où il fait bon acquérir un studio pour le louer, après Perpignan et Saint-Etienne, Le Mans (Sarthe) offre, selon cette source, une rentabilité locative brute de 7,3 % sur ce type de biens. Les données de MeilleursAgents font part, de leur côté, d’une rentabilité brute moyenne de l’ordre de 7,9 % pour un T2 (loyer moyen : 10,20 euros le mètre carré).

« L’investissement immobilier était déjà porteur ici depuis trois ou quatre ans grâce aux investisseurs locaux surtout, mais ces derniers mois nous voyons des acheteurs venir aussi bien de Paris, de Nantes ou d’Angers », observe Caroline Seille, responsable d’agence chez Stéphane Plaza Immobilier Le Mans Nord.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Immobilier : ces métropoles qui voient leur prix grimper

Un constat partagé par son confrère directeur de l’agence Century 21 Harmony Le Mans, Olivier Lhermitte : « Nous sommes passés en quelques mois de 15 % d’investisseurs à plus de 30 %. Le Mans fait partie des villes moyennes françaises où les prix sont les plus bas, avec un marché locatif dynamique. Il reste d’ailleurs peu de biens disponibles à la location. »

Loyers en progression

D’après MeilleursAgents, le prix moyen d’un appartement est de 1 413 euros le mètre carré. Les biens les plus convoités par les investisseurs vont du studio au T3. Budget à prévoir pour un trois-pièces : 170 000 euros à 200 000 euros. Les loyers sont d’ailleurs en nette progression, avec une hausse sur un an de 9,2 % pour les locations meublées, selon le baromètre des loyers de Seloger. Parmi les quartiers ciblés par les investisseurs : l’hypercentre, ainsi que le quartier du Ribay, au nord-ouest, avec son campus fréquenté par les quelque 13 000 étudiants de la ville.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Immobilier : faut-il céder à l’appel de la campagne ?

Outre les investisseurs, les particuliers sont de plus en plus nombreux à souhaiter s’installer dans le chef-lieu de la Sarthe, aujourd’hui peuplé d’environ 143 000 habitants, après en avoir perdu environ 3 000 depuis le début du siècle : pour 2030, la municipalité table sur une population dépassant les 150 000 âmes.

Parmi les arrivants figurent nombre de Parisiens à la recherche d’une grande maison mancelle en cœur de ville : « Sur dix dossiers reçus en agence, la moitié vient d’habitants d’Ile-de-France », indique Mme Seille. Des propriétés qui se vendent au-dessus des 1 700 euros le mètre carré. « Les prix des mancelles varient selon les quartiers. Le sud du Mans est le secteur le plus abordable, on en trouve aux alentours des 200 000 euros, mais cela peut monter à plus de 300 000 euros dans le quartier du jardin des Plantes, dans le nord-est de la ville, ou dans le centre, dans le quartier des Jacobins », souligne Julien Lefèvre, notaire.

Il vous reste 39.86% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page