Sports

Guy Roux dézingue les Bleus, “surcôtés” !

Alors que la France a rendez-vous avec la Suisse ce lundi pour son huitième de finale de l’Euro, Guy Roux s’est montré très sévère avec les champions du monde.

C’est un nouveau tournoi qui débute pour les Bleus. Après un premier tour aussi compliqué qu’ils pouvaient le craindre dans le groupe F, les hommes de Didier Deschamps disputent leur premier match couperet. L’adversaire de leur huitième de finale n’a certes pas le pedigree de l’Allemagne ou du Portugal, à leurs côtés dans le groupe de la mort, mais les champions du monde tricolores n’auront pas le droit à l’erreur face à la Suisse.

Lire aussi : Les Bleus allumés en Suisse !

 

Malgré les incertitudes pesant sur leur défense, la faute à l’absence de Lucas Digne et au genou souffreteux de Lucas Hernandez, les Bleus partiront évidemment avec les faveurs des pronostics face à la Nati. Pourtant, à en croire Guy Roux, la France a quelques raisons de se méfier de son voisin helvète. « Je m’attends à un match très ouvert, comme celui de la France contre le Portugal. La Nati m’a laissé une bonne impression. Elle aura sa chance, a-t-il confié à Blick. La Suisse est une équipe qui oscille entre la 5e et la 10e place européenne. C’est une sélection bien équilibrée, avec des jeunes talentueux et une vraie volonté de faire du jeu. Ce n’est pas le Pays de Galles quoi. Honnêtement, vous n’êtes pas si loin des Français dans la jouerie. »

L’équipe est mal construite

Surtout, l’ancien entraîneur iconique de l’AJA ne semble pas impressionné par les Bleus de Didier Deschamps.  « On nous rabâche sans cesse que les Français sont champions du monde en titre. Les meilleurs, par-ci et par-là. Mais, au final, on vante de manière infondée les mérites de ce groupe dans toute la presse du pays », a-t-il confié, ajoutant : « Depuis la Russie, certains joueurs ont vieilli, d’autres talents ont aussi éclos chez nos adversaires. Contre le Portugal, on marque sur deux miracles. Face à la Hongrie, on prend un but sur une action digne d’une défense du District de l’Yonne. »

Et ce ne sont pas les seuls reproches faits par l’octogénaire à l’équipe tricolore. « L’équipe est mal construite. Ce ne m’étonne pas que ça ne tourne pas rond. On se marche dessus au milieu. J’espère qu’on sera meilleur contre la Suisse et qu’on va quand même gagner. Mais je ne suis pas convaincu que ce sera le cas contre cette Nati », a-t-il encore renchéri, regrettant l’absence d’un virtuose au milieu de terrain : « Kopa, Platini, Zidane, chaque génération en a eu un. C’est ce qui a toujours fait le bonheur des grandes équipes de France. » De quoi expliquer le manque d’ambitions des Bleus depuis plusieurs années. « Si la France a refusé le jeu pour marquer en contre en 2018, c’est parce qu’on n’avait pas les ressources pour faire autrement », a-t-il asséné.

lireaussi titles= »Benzema, un problème qui fait tache;Mbappé, le gros reproche de Lizarazu;Deux compos possibles pour les Bleus » urls= »https://www.sports.fr/football/equipe-de-france/benzema-gros-probleme-a-resoudre-476272.html;https://www.sports.fr/football/equipe-de-france/mbappe-gros-reproche-de-lizarazu-476285.html#item=1;http://www.sports.fr/football/euro-2020/equipe-de-france-euro-2020/deux-compos-possibles-bleus-476220.html »]


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page