Technologie

Netflix et Disney+ vont-ils pouvoir diffuser des films un an après leur sortie ?


Le décret Smad (Service de médias audiovisuels à la demande) vient enfin d’être publié au Journal Officiel et entrera en application le 1er juillet, a annoncé ce mercredi le ministère de la Culture.

Les services de vidéo à la demande seront contraints de mettre la main à la poche et de contribuer beaucoup plus à la production cinématographique et audiovisuelle française et européenne. Leur investissement devra correspondre à au moins 20% de leur chiffre d’affaires réalisé dans notre pays.

A découvrir aussi en vidéo :

Une chronologie des médias modernisée

En contrepartie, la chronologie des médias va être « modernisée », comme le stipule pudiquement le ministère. Des acteurs comme Netflix ou Disney+ devraient pouvoir diffuser un film plus tôt après sa sortie en salles, alors qu’ils doivent attendre un délai de 36 mois actuellement.

Il est question qu’ils mettent en ligne les œuvres au bout d’un an s’ils contribuent à hauteur de 20% et même moins de 12 mois, dans le cas où ils injecteraient jusqu’à 25% de leur chiffre d’affaire dans « la production d’oeuvres cinématographiques et audiovisuelles européennes ou d’expression originale française ».
Mais les négociations sont encore en cours à ce sujet et promettent d’être serrées avec les chaînes de télévision et les ayant-droits.

Source : ministère de la Culture


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page