Technologie

Ordinateurs, TV, bijoux, livres… Comment Amazon détruit des milliers de produits invendus chaque année


La chaîne de télévision britannique ITV News relance la polémique au sujet des produits neufs détruits par Amazon. Elle a réussi à prendre des images en caméra cachée dans un entrepôt de Dunfermline en Écosse. Et le constat est affligeant. Car le gâchis atteint une échelle insoupçonnée.

Smart TV, ordinateurs portables, rasoirs, drones, sèche-cheveux, écouteurs haut de gamme, livres, masques, bijoux et même couverts neufs s’entassent dans des vastes bennes pour être démantelés ou jetés dans des décharges.

La moitié des articles se trouve encore sous emballage

Un ex-employé témoigne sous couvert d’anonymat avoir eu pour mission avec ses collègues de détruire 130 000 articles par semaine. Un chiffre qui pourrait monter jusqu’à 200 000. Sur ce total, la moitié environ n’aurait jamais servi et serait encore sous emballage. L’autre moitié serait issue des retours clients et en bon état. Il révèle aussi que sur 124 000 produits, seuls 28000 feraient l’objet d’un don.

L’ampleur du problème s’explique par le modèle proposé par Amazon. Beaucoup de fournisseurs stockent leurs articles dans les entrepôts du géant du e-commerce. Et il revient moins cher de s’en débarrasser que de continuer à louer cet espace s’ils ne sont pas vendus, plutôt que de les renvoyer…

Boris Johnson réagit

Interrogé sur l’ampleur du phénomène avant la parution de l’enquête, le patron d’Amazon au Royaume-Uni John Boumphrey a déclaré à ITV News que la quantité de produits détruits était extrêmement faible, tout en refusant de citer un chiffre. Après coup, un porte-parole de la société a précisé :

« Nous travaillons vers un objectif de zéro élimination de produit et notre priorité est de revendre, de faire un don à des organisations caritatives ou de recycler les produits invendus ».

Le premier ministre Boris Johnson s’est déclaré choqué par cette enquête. Il a promis d’agir.

A découvrir aussi en vidéo :

Le problème est loin d’être nouveau. Une enquête de la chaîne M6 l’avait déjà dénoncé en France en janvier 2019. À la suite de sa diffusion, le gouvernement avait accéléré le projet de loi anti-gaspillage qui a été adopté ensuite par les parlementaires. Le décret concernant l’interdiction de la destruction des produits non alimentaires est paru, mais ne sera appliqué qu’à partir de janvier 2022 dans notre pays.

Source : ITV News


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page