Technologie

John McAfee, le roublard de la high-tech, est définitivement hors ligne


Trouvé pendu dans sa prison espagnole, John McAfee a terminé sa vie comme il l’a vécue : de façon extrême. Né en 1945, cet Américano-Britannique a été marqué, à 15 ans, par le suicide de son père. Ce qui ne l’empêche pas de réussir brillamment dans l’informatique. Avec son diplôme de bachelor en poche, il est d’abord embauché comme développeur à la NASA, avant d’enchaîner des postes de consultants dans les grandes sociétés technologiques de l’époque, comme Xerox ou CSC.

Dans les années 80, il est chez Lockheed quand il reçoit le code de Brain, le premier virus informatique. Il se lance alors dans le développement de logiciels antivirus et crée, en 1987, la société McAfee Associates, qui connaît une croissance extrêmement rapide et s’introduit en bourse en 1992. Mais l’envie est ailleurs. Deux ans plus tard, il décide de vendre toutes ses parts et devient un homme riche.

A découvrir aussi en vidéo :

Il continue d’investir et de créer des sociétés, mais se fait rattraper par la crise financière de 2008. Son pactole se réduit comme une peau de chagrin, passant de plus de 100 millions à quatre millions de dollars. Peu importe, il continue de tracer sa route. Mais celle-ci devient alors de plus en plus sinueuse, déviante et grotesque.

Il vit paisiblement à Belize où il fait pousser des plantes médicinales, quand, en avril 2012, les forces de police l’arrêtent dans sa villa pour usage de stupéfiants et détention d’armes à feu. Il est rapidement relâché, mais quelques mois plus tard, il est recherché pour le meurtre de son voisin, trouvé mort en novembre 2012. John McAfee prend la fuite et, après une cavale rocambolesque au Guatemala, il est extradé aux États-Unis. Quant à sa villa à Belize, elle part en flammes dans des circonstances pas très claires.

Loufoque, mais tragique

Mais le retour aux États-Unis n’est pas un retour au calme. En juin 2013, il se met en scène dans une vidéo loufoque, entouré de femmes, de drogues et d’armes à feu.
En août 2015, il est arrêté dans le Tennessee pour, une fois de plus, usage de drogues et détention d’armes à feu. En 2016, il prend le contre-pied de ce qu’on pourrait attendre de lui, et se présente comme candidat à l’élection présidentielle pour le parti des libertaires. Mais il se fait battre aux primaires.

John McAfee commence alors à s’intéresser aux cryptomonnaies et prodigue des conseils via son compte Twitter (« Coin of the day »). Apparemment, certaines promotions étaient trompeuses et servaient surtout à son enrichissement personnel. La machine judiciaire se met en branle. En 2019, il reprend la fuite et annonce publiquement ne pas avoir payé d’impôts depuis huit ans. Cette nouvelle cavale se termine à Barcelone, où il est mis en prison. Ce sera la dernière étape, tragique, d’une vie brûlée par les deux bouts.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page