Sports

WRC-Kenya: Ogier s’adjuge le shakedown

A la veille de la première spéciale du Safari Rally, au Kenya, Sébastien Ogier a dominé le shakedown devant son coéquipier Elfyn Evans et Thierry Neuville. Le champion du monde en titre a ainsi pris ses marques avant le début des hostilités.

Le WRC fait son retour au Kenya. 19 ans après le dernier Safari Rally dans le cadre du championnat du monde, remporté à l’époque par le regretté Colin McRae, la fine fleur du rallye mondial retrouver la terre africaine. Alors que la première des 18 spéciales au programme du week-end est prévue ce jeudi à la mi-journée, les pilotes ont pu prendre une dernière fois leur marques à l’occasion du shakedown sur un parcours dédié à cet exercice, qu’il a été possible de parcourir à plusieurs reprises. A ce petit jeu, c’est le champion du monde en titre et actuel leader du classement Sébastien Ogier qui est allé chercher le meilleur temps (3’54’’8) lors de son quatrième passage.

« C’est un défi de taille et nous savons qu’un week-end difficile nous attend. Le plus important sera de trouver un bon rythme, mais nous pourrons attaquer dans certaines sections, a confié le Gapençais, qui devra ouvrir la route durant la journée de vendredi. Tout se passe bien jusqu’ici. Les reconnaissances se sont bien déroulées et le shakedown était assez représentatif, donc cela nous a donné l’occasion de faire quelques essais et d’ajuster nos réglages. Je me sens prêt, mais sommes-nous vraiment prêts pour ce genre de rallye ? Je ne suis pas sûr ! » Deuxième du classement pilotes à onze points de son coéquipier, Elfyn Evans est également dans le rythme, n’ayant concédé qu’un dixième de seconde à son chef de file. « Ce sont des conditions assez extrêmes, j’ai donc hâte de voir ce que ça va donner en course, a déclaré le Gallois après son premier passage sur le parcours du shakedown. Ça s’annonce assez différent par rapport à ce qu’on a d’habitude, c’est certain. »

Restant sur une troisième place en Sardaigne, Thierry Neuville a concédé à peine plus d’une seconde à Sébastien Ogier sur cette spéciale d’essais. « On peut vraiment imaginer que ça va être un rallye très intéressant, a confié le Belge. Ça va être vraiment dur et un immense défi pour nous, mais je suis impatient d’y être. On voulait un peu d’aventure et on l’a, c’est désormais à nous d’affronter cela. » N’ayant pu sauver que quatre points lors de la Power Stage en Italie, Ott Tänak arrive au Kenya avec l’envie de se relancer mais l’Estonien n’a signé que le huitième temps de ce shakedown. « Ce n’est pas facile de s’exprimer tout de suite sur la difficulté du rallye, a déclaré le pilote Hyundai. C’est compliqué par endroit mais, de manière plus général, ça sera exigeant avec beaucoup de surprises à attendre. » Place maintenant aux choses sérieuses pour l’ensemble des pilotes.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page