Politiques

VIDEO. Plis électoraux : les distributeurs au pilori


C’est le dernier incident à avoir été relayé : 19 000 plis électoraux pour le premier tour, retrouvés dans des poubelles en Normandie. Depuis une semaine, ces photos mettent notamment en cause la société Adrexo, chargée avec La Poste de distribuer les professions de foi aux électeurs.  

Ce 23 juin, les sénateurs ont accueilli le ministre de l’Intérieur, auditionné par la Commission des Lois, avec d’autres photos saisissantes : des enveloppes officielles abandonnées, éparpillées sur une route, dans des poubelles, parfois même brûlées. Toutes ces enveloppes devaient être remises aux électeurs par Adrexo.

« Plusieurs raisons ont été apportées par la société Adrexo, » a détaillé Gérald Darmanin. « Ils ont connu manifestement une attaque informatique, ils sont passés par beaucoup de vacataires… Peut-être que ce marché était finalement trop gros pour eux. » Surtout, selon le Ministre, la proportion de plis non distribués est la même à La Poste : 9% pour les deux sociétés.  

Dès janvier 2020, un rapport sénatorial alertait sur les conditions d’organisation de ces élections régionales et départementales : “Imprimeurs, afficheurs et « routeurs » doutent de leur capacité à mettre sous pli et à envoyer en temps et en heure l’ensemble des documents de propagande, en particulier pour le second tour.” 

Gérer deux scrutins simultanés paraissait déjà compliqué aux sénateurs, mais en plus, des salariés d’Adrexo décrivent une organisation sous-dimensionnée. C’est le cas de Glyn Evans, délégué syndical UNSA : afin de distribuer les enveloppes du premier tour, il dit avoir eu 8 heures pour faire sa tournée, qui en aurait nécessité le double. “On m’a confié la distribution de 1500 plis électoraux et sur ces 1500, malheureusement je n’ai pas pu en distribuer 700. Mission impossible !” 

Constat similaire à La Poste : ce mauvais résultat est une claque selon Eddy Talbot, membre du bureau fédéral SUD PTT. “Aujourd’hui on a une organisation de travail où on mélange les plis électoraux et le courrier, où on ne compense pas complètement les heures et ça fonctionne à la va-comme-je-te-pousse… C’est comme ça qu’on se retrouve avec des trous dans la raquette au niveau de la distribution.”

Contacté, le Directeur Général d’Adrexo, Alain Brousse, reconnaît des incidents isolés : “on le regrette parce que ça ne doit pas arriver, mais ça reste des situations marginales au regard des volumétries, des dizaines de millions de plis qui sont en distribution.” 

Quant à La Poste, la direction a annoncé qu’elle accepte de reprendre la distribution de 5 millions des plis qui devaient être acheminés par Adrexo pour le second tour.

Audition du ministre de l’Intérieur par la Commission des Lois du Sénat, 23 juin 2021

Rapport sénatorial sur la proposition de loi relative à la simplification et à la modernisation de la propagande électorale, François Bonhomme, 2020, page 33

Appel d’offres du ministère de l’Intérieur pour le marché de l’acheminement des enveloppes de propagande électorale

Plus de 19 000 enveloppes de propagande jetées à la poubelle dans la Manche, Ouest-France, 22 juin 2021

Mairie de Sartilly-Baie-Bocage (Manche)

Direction du groupe La Poste

Liste non exhaustive.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page