Politiques

Après les élections régionales, priorité à l’économie pour Emmanuel Macron

Le président de la République Emmanuel Macron lors de l'inauguration de La Samaritaine, à Paris le 21 juin 2021
Le président de la République Emmanuel Macron lors de l’inauguration de La Samaritaine, à Paris le 21 juin 2021 (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

On sait déjà où sera le président au lendemain des résultats du scond tour des élections régionales et départementales : à Douai, dans le Nord, en visite dans une usine de batteries électriques. L’occasion de parler industrie, relocalisation, emploi, investissement, mais aussi transition écologique.

Tout le reste de la semaine va se décliner autour de ces 50 nuances d’économie. Lundi après-midi, avec le sommet “Choose France” (Choisir la France), grand-messe annuelle des investisseurs étrangers en France, sous les ors de Versailles. S’en suivra un dîner avec de grands patrons. Mardi ? Conseil stratégique des industries de santé. Mercredi ? Le Forum Génération Egalité, grand-messe internationale aussi. Emmanuel Macron compte braquer les projecteurs sur la parité dans l’entreprise, après une pandémie dont les femmes ressortent grandes perdantes. En fin de semaine, ouverture des grilles de l’Elysée pour le grand public, avec l’exposition “Made in France”.

Mardi, lors du Conseil stratégique des industries de santé, “il sera question de souveraineté“, souffle un ministre. Le Forum Égalité ? L’occasion de reparler de quotas de femmes dans les directions d’entreprises, votée par l’Assemblée, mais toujours pas mise à l’agenda du Sénat. “Choose France” ? Selon un conseiller, le meilleur moment pour vanter un Emmanuel Macron VRP de la France auprès des investisseurs, “montrer qu’il incarne le leadership économique à l’international“. Comprendre : par rapport à ses rivaux éventuels pour 2022. Un membre du gouvernement le dit plus cash : “En économie, il leur met tous 6-0.” La métaphore sportive, ça marche toujours bien… Autour d’Emmanuel Macron, on prévient d’ailleurs que l’international et l’économie, ce sera aussi la grande séquence de la rentrée.

Il ne peut pas faire comme si ça n’existait pas, plaide une partie de la majorité. L’autre ne voit pas d’intérêt à se précipiter dans le commentaire. Sans forcément une prise de parole solennelle, les déplacements de la semaine prochaine peuvent être l’occasion de glisser un mot, subrepticement. Tiens pourquoi pas lundi à Douai, justement, dans l’usine de batteries électriques ? Douai, c’est dans les Hauts-de-France. Et vraisemblablement, Emmanuel Macron y sera accueilli par le président de région fraîchement élu, voire réélu. Sans doute un certain Xavier Bertrand.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page