Technologie

5 bonnes raisons de passer à Vivaldi

Vivaldi, beaucoup de monde en a parlé, mais encore trop peu de personnes se sont risquées à l’essayer. Le navigateur Web norvégien, dont le créateur n’est autre que Jon Stephenson von Tetschner, ancien créateur et PDG du navigateur Web Opera, a pourtant de très nombreux atouts pour faire pencher la balance de son côté.

Personnalisable à outrance, Vivaldi s’adapte aux besoins de chacun en proposant dès le premier démarrage trois expériences d’utilisation plus ou moins complètes. Si vous optez pour la plus complète, Vivaldi risque de remplacer bon nombre d’applications que vous utilisez habituellement. Le navigateur propose également de nombreuses fonctionnalités toutes plus malines les unes que les autres, auxquelles on s’habitue très rapidement, à tel point qu’il devient difficile de revenir en arrière.

Si vous avez encore des doutes, nous avons listé cinq bonnes raisons d’abandonner votre ancien navigateur Web au profit de Vivaldi.

À découvrir aussi en vidéo :

1. Il bloque les pubs et les bannières de consentement de cookies

Si la publicité est la base d’un Web gratuit, force est de constater avec les années que la multiplication des blocs de pubs dans les pages Web (ici aussi) conduit à une détérioration certaine de la navigation, notamment sur les pages les plus longues.
Avec Vivaldi, vous n’aurez pas besoin d’installer d’extension antipub dans le navigateur, ou de mettre en place Pi-Hole pour éliminer les pubs sur votre réseau domestique avec un Raspberry Pi, puisque le navigateur embarque nativement un bloqueur de pub. Il vous sera d’ailleurs demandé dès le premier démarrage si vous souhaitez l’activer ou non.

Pour compléter le tout, vous n’aurez plus besoin non plus de cliquer sur « Accepter » ou « Refuser » pour faire disparaître les bannières de consentement de cookies.
Vivaldi intègre un outil capable de bloquer l’affichage de ces bannières de consentement de cookies qui, il faut le dire, sont utiles pour permettre aux sites Web de se rémunérer, mais sont une véritable plaie pour l’internaute qui doit cliquer sur 15 boutons pour les faire disparaître,  plusieurs fois par jour.
Pour cela, Vivaldi s’appuie sur deux listes de blocage de bannières de cookies : Easylist Cookie List et I don’t care about cookies.
Concrètement ces listes accepteront tous les cookies lorsqu’ils sont nécessaires au bon fonctionnement du site. Il conviendra donc tout de même de configurer les préférences de Vivaldi pour bloquer traqueurs et publicités pour naviguer en paix.

2. Il peut remplacer presque toutes vos applications

Vivaldi est un vrai couteau suisse (ou plutôt norvégien) et peut se substituer à plusieurs applications que vous utilisez au quotidien. En plus de vous permettre de naviguer sur le Web, Vivaldi embarque un client mail (en version bêta), un lecteur de flux RSS (dans le client mail, en bêta), un calendrier (en bêta), un gestionnaire de contacts (bêta), un module de traduction de sites Web dont les serveurs sont hébergés en Islande, ou encore un module de prise de notes pouvant être synchronisé si vous possédez un compte Vivaldi.

Le tout reste à portée de main puisque l’éditeur a tout intégré dans une colonne latérale regroupant les icônes propres à chaque fonction, située à gauche du navigateur.

3. Vous pourrez toujours utiliser vos extensions préférées

Si Vivaldi met un point d’honneur à protéger la vie privée de ses utilisateurs, le navigateur n’en reste pas moins basé sur Chromium, la version open source de Google Chrome. Il embarque donc un certain nombre de fonctionnalités que l’on peut retrouver dans le navigateur de Google, mais est surtout compatible avec la totalité des extensions de Chrome.

Vous pouvez donc sans problème vous rendre sur le Chrome Web Store pour y télécharger et installer les extensions que vous utilisez habituellement sous Chrome. La compatibilité avec les extensions Chrome est native, vous n’aurez donc aucun paramètre à modifier dans les Préférences du navigateur.

4. Un maximum de fonctions et une personnalisation à outrance

L’un des principaux points forts de Vivaldi est sa capacité à s’adapter à l’usage et aux besoins de chacun. Le navigateur Web a fait de la personnalisation sa spécialité, aussi bien en matière de fonctionnalités qu’en matière esthétique.

Dès le premier démarrage, le navigateur propose de personnaliser le type d’utilisation que vous allez en faire – Essentielle, Classique ou Complète – et cela afin d’afficher ou de masquer par défaut certaines fonctionnalités. L’utilisateur peut ensuite modifier l’apparence de la fenêtre à sa guise, appliquer l’un des nombreux thèmes proposés, ajuster les couleurs, la saturation et l’opacité de certains éléments d’interface, définir un thème spécifique pour les fenêtres en navigation privée, et même planifier des changements de thème en fonction de l’heure de la journée.

La barre d’outils, située à gauche du navigateur, et qui permet d’accéder entre autres au client Mail, au lecteur de flux RSS ou encore au module de prise de notes peut, elle aussi, être personnalisée, et pourra, par exemple, être affichée à gauche ou à droite du navigateur.

Tout, ou presque, peut être personnalisé dans Vivaldi, même les raccourcis clavier usuels du navigateur.

5. Une gestion des onglets optimale

Si vous cherchez un navigateur efficace quand il s’agit d’organiser une multitude d’onglets ouverts, vous ne trouverez sûrement pas plus efficace que Vivaldi. Les onglets peuvent, être affichés en haut (par défaut), à gauche, à droite ou en bas de la fenêtre de navigation, être organisés sur une ou deux lignes, et peuvent même défiler si besoin.

Vous pouvez également définir l’emplacement d’ouverture d’un nouvel onglet (après l’onglet parent, après l’onglet actif, à la fin de la barre d’onglets, etc.), activer ou non un aperçu de l’onglet au survol de la souris, définir la largeur d’un onglet, ou encore personnaliser la barre de progression du chargement de la page. Les onglets peuvent être empilés par domaine, et peuvent également être mis en hibernation

Qu’il s’agisse de l’interface ou des fonctionnalités intégrées au navigateur, Vivaldi n’a presque aucune limite en matière de personnalisation.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page