Femme

Kate Winslet, égérie beauté engagée et bien dans sa peau à 45 ans

Propulsée au sommet de la gloire à l’âge de 21 ans dans le film Titanic de James Cameron, Kate Winslet a grandi et évolué sous les feux des projecteurs. Tout au long de sa carrière, l’actrice a choisi d’incarner des rôles porteurs de sens, des personnages de femmes auxquelles elle s’identifie et qui s’affichent sous leur vrai jour. Mauvaise mère dans Little Children (2006), dangereuse amante dans The Reader (2009), épouse agitée dans Les Noces Rebelles (2008), excentrique en manque d’amour dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind (2004) ou plus récemment chasseuse de fossiles dans Ammonite (2020)… Kate Winslet s’attache à dresser des portraits de femmes dont les histoires ne sont jamais racontées.

Actuellement dans la peau d’une détective privée dans la mini-série HBO « Mare of Easttown » (dont elle est également productrice exécutive), Kate Winslet se voit dotée d’un nouveau rôle de taille en parallèle : celui d’ambassadrice beauté et de porte-parole pour L’Oréal Paris, à tout juste 45 ans. Ce n’est pas une entrée en la matière pour celle qui avait déjà prêté son image à Lancôme, une autre marque de cosmétiques phare du groupe L’Oréal.

« J’ai beaucoup travaillé pour arriver à ne plus m’excuser d’être qui je suis et pour accepter mes failles », a confié l’actrice dans un communiqué officiel, « croire en soi demande de la force et du courage. Parfois, nous doutons de nous-mêmes… Cela nous arrive à toutes, et c’est ce qui nous rend humaines ».

Kate Winslet : Une actrice inspirante et engagée

Investie dans de nombreuses campagnes en faveur de l’égalité des droits, du féminisme, de l’inclusion ou encore du développement durable, Kate Winslet n’hésite pas à prendre la parole publiquement pour défendre des causes qui lui tiennent à cœur. À l’occasion du 74ème Festival de Cannes 2021, l’actrice présidera une remise de prix instaurée par L’Oréal, qui récompense les jeunes talents féminins du cinéma. Rencontre avec une actrice engagée et bien dans sa peau, à quelques semaines avant le jour J.

Marie France : Quel message souhaitez vous faire passer aux femmes à travers ce rôle d’ambassadrice beauté ? Quelle vision de la beauté voulez vous prôner et transmettre, en particulier aux plus jeunes ?

Kate Winslet : « Je suis fière d’être associée à une marque qui défie les stéréotypes et célèbre une vision aussi moderne de la féminité. J’espère me rallier aux voix puissantes des autres ambassadrices L’Oréal Paris pour amplifier ce message commun d’acceptation de soi. J’espère pouvoir toucher les femmes en parlant de ce que cela signifie d’être soi-même et de vivre sa vie sans juger les autres femmes. Le monde continue de changer d’une manière qui, espérons-le, permettra aux femmes de se rassembler plus facilement et non seulement de partager leurs histoires, mais aussi de se sentir assez courageuses pour participer aux échanges. Nous pouvons toutes nous entraider pour nous sentir valorisées. »

MF : Quelle est votre routine beauté quotidienne ? Avez vous des habitudes indispensables dont vous ne pouvez pas vous passer ?

Kate Winslet : « Je suis très rapide. Je dois l’être. Le matin, je me lave toujours le visage avec de l’eau froide et un gant de toilette. Ensuite, je l’hydrate. S’il fait beau, j’applique un SPF30. Je n’utilise pas vraiment beaucoup de maquillage dans la vie de tous les jours, éventuellement un peu de correcteur sur les rougeurs ou sur les cernes foncées sous les yeux. Je recourbe mes cils et si je porte du mascara, j’utilise le Volume Million Lashes de L’Oréal Paris. Il est fabuleux ! »

MF : Quel est votre produit favori chez L’Oréal Paris ?

Kate Winslet : « Mon produit L’Oréal Paris préféré est la laque Elnett ! Je l’utilise depuis des années. Chaque fois que mes enfants sentent son odeur, où qu’ils soient, ils me disent qu’elle leur fait penser à moi. Je me souviens même que ma propre mère l’utilisait, c’est donc un produit rempli de nostalgie pour nous. »

« Chez les femmes, le maquillage et les soins de la peau peuvent avoir un impact émotionnel », Kate Winslet

MF : S’accepter tel que l’on est n’implique pas forcément de devoir renoncer au maquillage. Quel est votre rapport avec le make-up ?

Kate Winslet : « Chez les femmes, le maquillage et les soins de la peau peuvent avoir un impact émotionnel. L’Oréal Paris insiste sur l’idée qu’être pleinement soi-même est plus important que tout, ils mettent un point d’honneur sur cette éthique. Pourtant, parfois nous apprécions l’élan émotionnel qu’un beau rouge à lèvres peut nous donner. Ou avoir une peau éclatante et des cheveux plus sains peut nous faire sentir mieux de l’intérieur. »

MF : Vous qui êtes végétarienne, comment avez-vous adapté votre routine beauté à vos convictions ?

Kate Winslet : « En effet, je fais de mon mieux pour ‘nourrir’ ma peau de l’intérieur. De la bonne nourriture, de tout avec modération. Et je ne mange plus de viande. Toutes ces choses aident à garder une peau nette. »

MF : Vous êtes également très impliquée dans la cause du développement durable. Est ce que la beauté est compatible avec vos engagements ?

Kate Winslet : « C’est vrai ! Je soutiens activement l’association The Word Forest Organization, qui œuvre pour planter des arbres, faciliter l’éducation et soutenir un groupe d’autonomisation des femmes au Kenya. J’ai également soigneusement choisi les marques avec lesquelles je travaille afin de m’assurer qu’elles s’engagent pour l’environnement au moins autant que moi. Quand il s’agit d’acheter des cosmétiques, je fais de même : je prête attention aux engagements des marques et à ce qu’elles défendent. Il s’avère que L’Oréal Paris a placé la barre assez haut avec un programme international ambitieux pour l’environnement ! »

MF : Vous avez grandi, évolué, vieilli à travers l’écran depuis 25 ans. Selon vous, qu’est ce qui a changé dans la représentation de la beauté féminine au cinéma ?

Kate Winslet : « Malheureusement, tout au long de ma carrière, j’ai été témoin d’un manque d’équité et de représentation des femmes dans des rôles principaux, que ce soit en tant que réalisatrice ou productrice. Je peux donc personnellement attester de l’importance de l’égalité des sexes dans l’industrie cinématographique. Saviez-vous que seules sept femmes ont déjà été nominées pour le prix du Meilleur Réalisateur aux Oscars ? Il est extrêmement important de responsabiliser les femmes cinéastes, car leurs perspectives et leurs histoires peuvent remettre en question les stéréotypes des femmes à l’écran, qui ont trop longtemps été présentés par des hommes. »

MF : Lors du tournage de la série « Mare of Easttown » (créée par Brad Ingelsby), vous avez refusé que votre ventre soit retouché lors d’une scène intime. Vous avez également demandé à ce que vos rides ne soient pas masquées sur les affiches de promotion de la série. Pourquoi est ce important pour vous de montrer les femmes au naturel, même au cinéma ?

Kate Winslet : « J’aime qu’on puisse voir la peau d’une personne à la caméra. Les taches de rousseur sont belles, tout comme les ridules et l’arrière des mains. J’aime voir la translucidité de la peau d’une personne à la caméra parce que cela me donne l’impression que je peux vraiment voir son visage et son âme. Nous sommes belles à tout âge et je souhaite que le cinéma accompagne les femmes à mesure qu’elles vieillissent. »

MF : Dans une interview que vous avez donnée récemment au New York Times, vous dites également que les spectatrices peuvent s’identifier à votre personnage de Mare car elle n’a « pas de filtres ». Est ce que l’industrie du cinéma et de la beauté doivent tendre à cet objectif ?

Kate Winslet : « J’ai toujours été attirée par les rôles qui ont du sens, auxquels je me sentais personnellement liée et qui montrent les femmes dans toute leur humanité complexe. Encore une fois, être vraiment soi-même est plus important que tout. Cela représente beaucoup pour moi de faire partie d’une marque qui n’accorde pas seulement de l’importance à ses produits, mais aussi à la célébration des femmes et qui reconnaît que nous avons tous nos hauts et nos bas, nos bons et mauvais jours. »

MF : À l’occasion du 74ème Festival de Cannes, L’Oréal Paris lancera son Prix international « Lights On Women », qui récompensera chaque année une réalisatrice au talent prometteur. En tant que Présidente du Jury, quel message souhaitez-vous transmettre à cette jeune génération d’artistes ?

Kate Winslet : « Je suis fière d’encourager et de soutenir la communauté des femmes créatives. Mon expérience, c’est ce dont les femmes de l’industrie du cinéma ont vraiment besoin. Il s’agit d’une première étape importante d’un engagement à long terme visant à célébrer une nouvelle génération de réalisatrices et à donner de la visibilité à leur travail. Plus globalement, ouvrir la voie à davantage de femmes cinéastes ouvre la porte à une industrie plus inclusive et diversifiée. »

MF : Quels sont vos conseils pour les femmes qui ont du mal à accepter leurs rides, qui ont du mal à accepter de vieillir tout simplement ?

Kate Winslet : « Ne doutez jamais de vous ! Mon expérience de vie a façonné qui je suis aujourd’hui et le temps a été un grand allié pour développer mon sens de la valeur. J’ai appris à accepter mes défauts et à ne plus être aussi dure avec moi-même. J’ai appris que mes moments les plus difficiles ont fait de moi ce que je suis. Je n’essaie plus d’atteindre les idéaux physiques intenables que je poursuivais peut-être dans la vingtaine, lorsque j’étais beaucoup plus vulnérable et naïve. Il n’y a pas d’âge « parfait », mais les jours où je me sens le plus proche de cette idée, ce sont les jours où je me sens juste heureux en moi-même. Quel que soit l’âge. »

A lire également : 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page