Politiques

la socialiste Marie-Guite Dufay en tête avec 26,52% des voix

La région Bourgogne-Franche-Comté va-t-elle rester aux mains du Parti socialiste ? La présidente sortante, Marie-Guite Dufay (PS), est parvenue à se hisser en tête au premier tour des élections régionales ce dimanche 20 juin, avec 26,52% des suffrages. Julien Odoul, le candidat du Rassemblement national, se classe deuxième avec 23,19%. La liste de Marie-Guite Dufay peut encore augmenter son avance grâce aux réserves de voix des autres listes de gauche.

>> Suivez en direct la soirée électorale et les résultats des élections régionales et départementales

Le résultat du premier tour

La liste de la présidente socialiste Marie-Guite Dufay se place donc en première position dans la région avec 26,52% des suffrages exprimés, à l’occasion d’un scrutin à l’abstention particulièrement forte.

>> Retrouvez le détail des résultats du premier tour des élections régionales partout en France

Elle est suivie par celles de Julien Odoul (RN) et de Gilles Platret (LR-UDI-DLF) avec respectivement 23,19% et 21,04% des voix. Denis Thuriot (LREM) se place en quatrième position avec 11,69% des suffrages. La liste de l’écologiste Stéphanie Modde (EELV) se qualifie in extremis pour le second tour grâce à ses 10,34%. En revanche, celles de Bastien Faudot (GRS-LFI-PCF) et Claire Rocher (LO) ne pourront pas se maintenir au second tour, en raison d’un score inférieur à 10%.

Les réactions 

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste sortante, s’est prononcée sur une éventuelle alliance avec les écologistes, représentés par Stéphanie Modde (EELV), éliminée du second tour. “Concernant une fusion avec les écologistes, j’espère y parvenir au second tour, a-t-elle déclaré. Je ne veux rassembler que la gauche en rempart face au RN.” 

De son côté, Gilles Platret, le candidat de la droite, ne veux pas entendre parler de La République en marche. “Je n’ai pas à tendre la main à LREM, j’ai fait une liste de rassemblement au premier tour qui sera la liste du rassemblement au second tour.” Le maire de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) a voulu resté positif : “L’abstention veut dire qu’il y a un écart de voix très faible entre les candidats, personne ne peut fanfaronner, ça se joue à 15000 voix et on est capables de les récupérer entre les deux tours.”

En revanche, Denis Thuriot, le candidat de la majorité, n’a pas caché sa déception : “J’aurais aimé faire un plus gros score. Cela n’est pas facile pour la majorité présidentielle. Nous serons présents au second tour et c’est déjà une satisfaction puisque notre mouvement se présentait pour la première fois à des élections régionales.”

Quant au candidat RN Julien Odoul, il espère bien pouvoir inverser la tendance d’ici au second tour : “J’appelle tous ceux qui ne veulent pas de la gauche à rejoindre ma candidature et à votre pour notre liste dimanche prochain.”

Et maintenant ?

Place au second tour de l’élection, dimanche prochain, pour lequel quatre listes (celles ayant obtenu au moins 10%) peuvent se maintenir. Selon toute logique, la socialiste Marie-Guite Dufay devrait s’allier avec l’écologiste Stéphanie Modde, éliminée de peu au soir du premier tour avec 9,9%. L’attitude du candidat LREM (et ex-PS) Denis Thuriot, en position d’arbitre, va être scrutée de près. Un maintien de sa candidature pourrait bénéficier à Julien Odoul, tandis qu’un retrait ou une alliance avec la gauche pour faire barrage au RN favoriserait Marie-Guite Dufay. La date limite du dépôt des listes pour le second tour est fixée au mardi 22 juin à 18 heures.

Un sondage Ipsos pour France 3 publié le 9 juin créditait la présidente sortante de 32% des voix en cas de quadrangulaire, devant Julien Odoul (29%), Gilles Platret (21%) et Denis Thuriot (18%).




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page