People

Kate Middleton et ses enfants écartés de l’hommage à Diana ?


Le 1er juillet 2021, tous les regards se tourneront vers les jardins du palais de Kensington, où sera inaugurée une statue de Diana, à l’occasion de ses 60 ans. Cet événement, ses fils William et Harry le préparent depuis déjà quatre ans. Malgré la distance et les tensions accumulées depuis plusieurs mois, les deux frères seront bel et bien réunis pour cet hommage. En revanche, leurs épouses devraient quant à elles le suivre à distance.

S’il semble peu probable d’y retrouver Meghan Markle, occupée à pouponner sa petite Lilibet en Californie, le doute subsiste sur la présence de Kate Middleton. Pourtant, la duchesse de Cambridge vit à Kensington avec William et leurs trois enfants : George, Charlotte et Louis (7, 6 et 3 ans). Mais mère et enfants pourraient briller par leur absence, si l’on en croit une source du Daily Express citée le 17 juin…

On ne nous a jamais vraiment dit que la famille allait être incluse dans cette affaire, nous savons que c’est la réunion des frères à l’occasion de ce qui aurait été le 60e anniversaire de Diana le 1er juillet“, l’experte des têtes couronnées Camilla Tominey a-t-elle affirmé. “Tous les regards seront tournés vers les frères, bien sûr, car tout le monde espère qu’il pourra y avoir une sorte de réconciliation à ce qui va être un moment extrêmement poignant et important pour eux, en se souvenant de leur défunte mère.”

Si les princes William et Harry ont d’abord lancé ce projet de statue en choeur, en 2017, les choses ont depuis bien changé. Le cadet de Charles et Diana s’est marié avec Meghan Markle, il a accueilli son fils Archie (en 2019) puis sa fille Lilibet (le 4 juin dernier), mais surtout, il a quitté la monarchie pour partir vivre en Californie, non sans égratigner la Couronne au passage. Avant même le Megxit, en septembre 2019, le prince Harry avait confié avoir pris ses distances de son frère aîné alors qu’il effectuait une tournée royale en Afrique du Sud avec Meghan Markle et Archie.

Tensions sur tensions

Une fois installés aux Etats-Unis, les Sussex ont pleinement évoqué leur mal-être au sein de la famille royale lors d’une interview événement avec Oprah Winfrey, diffusée en mars 2020. Un entretien qui a jeté de l’huile sur un feu qui peinait à s’éteindre depuis le Megxit. Après de brèves retrouvailles avec ses proches lors des obsèques de son grand-père le prince Philip, en avril dernier à Windsor, la relation entre le prince Harry et Buckingham s’est à nouveau tendue suite à la naissance de Lilibet. Dans ce nouveau bras de fer avec Buckingham, les Sussex assurent qu’ils ont bel et bien demandé sa permission à la reine avant de reprendre son surnom intime pour le donner à leur fille.

Le deuxième voyage solo du prince Harry en Angleterre pourrait lui permettre d’enfin se réconcilier avec les siens. En plus de ses retrouvailles avec son frère à Kensington, Elizabeth II l’aurait convié à un déjeuner en tête-à-tête à Windsor.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page