Crypto

General Motors et le paiement en Bitcoin ? Le PDG ne dit pas non

Le développement de l’écosystème Bitcoin est essentiel pour son avenir. Cela passe notamment par l’acceptation des entreprises à accepter les paiements en BTC et la mise en place des structures adéquates. Récemment, le PDG de General Motor a entrouvert la porte aux  paiements en Bitcoin.

General Motors et les paiements en Bitcoin ? Cela dépend de la demande…

Comme acteur majeur de son domaine, on ne peut guère faire mieux que General Motors (GM) ! Le groupe automobile américain regroupe sous son étendard les marques bien connues de Chevrolet, Buick, GMC ou encore Cadillac. En nombre de véhicules vendus, le groupe GM fait régulièrement partie du top 5 mondial.

Une déclaration importante a été faite mercredi 16 juin 2021 lorsque Mary Barra, la PDG du groupe GM, a donné une interview à CNBC. L’animateur lui a demandé si le groupe serait prêt à accepter les paiements en Bitcoin. Pour le plus grand bonheur de la cryptosphère, Mary Barra ne s’est pas montrée dogmatique sur le sujet et a même ouvert un peu la porte à cette possibilité. Pour elle, tout dépend en fait de la demande client.

« Rien ne nous empêche de le faire [évoquant les paiements en Bitcoin]. Nous serons guidés par la demande de nos clients. Dans ce cas, nous ferons le nécessaire pour simplifier autant que possible le process d’achat et de propriété. Nous suivrons ce qu’ils [clients] nous diront de faire. »  Mary Barra, PDG du groupe GM

Tesla, le premier constructeur automobile à ouvrir la porte au Bitcoin

Cette déclaration de Mary Barra est d’autant plus intéressante lorsqu’on la met en perspective avec ce qu’elle a déclaré au moment où le constructeur Tesla avait autorisé les paiements en Bitcoin.

En février dernier, le constructeur américain (par la voie d’Elon Musk) avait en effet surpris tout le monde en déclarant accepter désormais les paiements en Bitcoin.

À ce moment-là, la PDG de GM avait tout de suite rejeté l’idée de faire de même. Ces récentes déclarations à CNBC montrent donc une certaine inflexion dans sa position.

Depuis son annonce, le constructeur Tesla est quelque peu revenu en arrière. Dans un premier temps, il a ainsi déclaré refuser les paiements en Bitcoin pour des raisons environnementales. Puis, plus récemment, Elon Musk a réouvert la porte aux paiements Bitcoin dans le cas où 50 % de l’énergie utilisée pour le minage proviendrait de renouvelables.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page