Auto-Moto

plus de ouate en attendant les watts


La berline basse d’Affalterbach se modernise timidement, notamment par le biais d’un nouvel amortissement, en attendant l’arrivée d’une surpuissante version GT 73.

Beaucoup s’attendaient probablement à plus de sport, Mercedes-AMG les fait patienter en leur promettant davantage de confort. De fait, la subtile mise à jour de l’AMG GT 4 portes n’a pas tout à fait les effets escomptés ; elle augurait l’apparition d’une nouvelle mécanique, celle de la surpuissante GT 73 en particulier, en vain.

C’est à peine s’il est question d’un restylage tant celui-ci s’avère invisible ou presque. Et ce n’est pas de la mauvaise foi. Aucune modification n’est apportée à la ligne de cette berline basse.

Le catalogue inclut tout juste trois nouvelles teintes, dont la Spectral Blue Magno visible ici à l’image. Les versions 6-cylindres peuvent aussi désormais adopter en option la face avant de leurs homologues V8, en particulier leurs boucliers plus largement ajourées.

A bord, de nouveaux coloris et combinaisons de matériaux font leur apparition, mais le changement le plus perceptible reste l’arrivée d’un volant AMG Performance imitant celui découvert récemment sur la Classe E restylée ; sa jante à méplat encercle à présent une paire de doubles branches horizontales.

Ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle. Non pour des questions esthétiques, qui demeurent une affaire de goût, mais ergonomiques. Ce design va en effet de pair avec la disparition de véritables boutons et l’adoption en lieu et place, sous une laque noire, de commandes tactiles à retour haptiques, qu’il n’est pas rare de solliciter fortuitement en manoeuvre.

En réalité, l’AMG GT 4 portes étrenne surtout un nouveau raffinement en matière de suspension. Le plus souvent disponible en option, le système AMG Ride Control+ reste fidèle à des amortisseurs pneumatiques. Mais ceux-ci s’accompagnent désormais d’une paire de valves chacun, pilotées en continu, leur permettant de contrôler indépendamment les mouvements de compression et de détente.

Mercedes-AMG prétend ainsi que leur précision progresse et que leur plage de fonctionnement s’élargit au profit du confort comme du comportement en fonction du mode de conduite adopté par le conducteur. Ces modifications s’ajoutent à de nouvelles cales de trains roulants apparues fin 2020.

La carrosserie musclée de la berline à l’étoile ne recèle donc pas d’autres nouveautés techniques majeures pour le moment. La communication officielle s’attarde simplement sur le fait que les motorisations 6-cylindres GT 43 et GT 53 seront les premières à bénéficier de ces infimes évolutions, dès le mois d’août. Leur 3.0 turbo reçoit toujours l’assistance d’un compresseur électrique de 16 kW et 250 Nm pour cumuler respectivement 367 et 435 ch.

Mais pas d’inquiétude, le constructeur allemand devrait bel et bien dévoiler d’ici peu les caractéristiques détaillées d’au moins deux versions hybrides rechargeables, dont une GT 73 ajoutant une machine électrique au V8 4.0 biturbo essence officiant jusqu’ici sous le capot de la GT 63. La puissance combinée est toujours attendue aux alentours des 800 ch pour maintenir les 700 ch de la Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid à distance. Vive la transition écologique…

D’autres nouveautés sur auto-moto.com :

Aston Martin Vantage F1 Edition : safety first

Alpine A110 Légende GT 2021 : confort et gros moteur

Bentley Bentayga S : pas plus, mais mieux ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page