Politiques

“La République en marche est en mesure de remporter quelques régions”, estime Christophe Castaner


Publié


Mis à jour

Durée de la vidéo : 9 min.

Régionales 2021 : "La République en marche est en mesure de remporter quelques régions", estime Christophe Castaner

Article rédigé par

Le député et président LREM à l’Assemblée nationale, Christophe Castaner, est l’invité des “4 Vérités” de France 2, mercredi 16 juin, pour évoquer les perspectives de La République en marche aux régionales 2021, le 20 et 27 juin.

À quatre jours du premier tour des régionales 2021, alors qu’un record d’abstention pourrait être battu, Christophe Castaner tient à rappeler que ces élections sont “importantes”. “Les compétences de la région en matière d’économie, d’aménagement du territoire, de transport ou encore de formation sont majeures. Il faut aller voter. Il y a une offre politique large, alors il est important que chacun fasse son choix”, estime le député et président du groupe La République en marche à l’Assemblée nationale, sur le plateau des “4 Vérités” de France 2, mercredi 16 juin.

Durant sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis de réconcilier les Français avec la politique, de changer les partis et les pratiques, mais qu’en est-il près de cinq ans plus tard ? “Nous n’avons pas tout réussi”, concède Christophe Castaner. “Nous avons vu une augmentation de la participation lors des dernières élections européennes, et c’était un bon signe, mais nous avons une inquiétude aujourd’hui.” Le député reconnaît également que les sondages ne sont pas en faveur du parti présidentiel pour ces régionales, mais se veut optimiste : “Nous avons des équipes qui se présentent dans 1 000 cantons, où le début d’enracinement de ce jeune mouvement politique portera ses fruits.”

Christophe Castaner croit par ailleurs aux chances de LREM de remporter “quelques régions”. “Nous sommes en mesure de le faire où nos candidats sont dans les équipes de tête au moment des sondages, mais ce ne sont pas les sondages qui font les élections”, explique-t-il, soulignant qu’une victoire du RN dans une région serait “grave” : “Je ne doute pas que le front républicain existe encore, parce que les Français font la différence entre les adversaires dans le débat politique et ceux qui, au fond, ne visent qu’un intérêt, le leur.”




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page