Technologie

le créateur du Web vend son code source aux enchères


Tim Berners-Lee, inventeur du World Wide Web, vend sa création sous forme de NFT, un certificat de propriété numérique. L’argent sera reversé à des associations.

La folie des NFT (non-fungible tokens) se poursuit. Après le tweet original de Jack Dorsey, fondateur de Twitter, c’est au tour du Web lui-même de se voir mis aux enchères par son créateur, Tim Berners-Lee.

Ce pionnier de l’informatique propose, sous la forme de 9.500 lignes de code, une copie numérique de ce qui a créé l’Internet que nous connaissons aujourd’hui.

Elle sera accompagnée d’une lettre signée de sa main, d’une affiche numérique dédicacée et d’une description originale de ce que l’on connaît sous le nom HTTP. Ce “protocole de transfert hypertexte” inventé par Tim Berners-Lee permet, concrètement, d’échanger et de créer du contenu sur internet aujourd’hui.

La vente aux enchères débutera le 23 juin 2021, chez Sotheby’s, à 1.000 dollars, et durera jusqu’à la fin du mois. L’argent récolté sera distribué à différentes associations soutenues par Tim et Rosemary Berners-Lee.

Acheter des morceaux du Web

Les NFT, ou non-fungible tokens (jetons non-fongibles), sont des jetons permettant de donner une valeur à une oeuvre numérique, et de fait, d’en devenir le propriétaire. Ils peuvent ainsi être assimilés à de simples certificats de propriété numériques. Ces jetons sont régis par la blockchain, un canal numérique sécurisé qui permet une totale transparence sur les transactions en jeu.

De nombreuses oeuvres ont récemment été acquises par ce moyen: l’un des mèmes originaux d’internet, le Nyan Cat, s’est vendu à plus de 470.000 dollars. Une oeuvre d’art de l’artiste américain Beeple a, elle, été vendue pour près de 69,3 millions de dollars en cryptomonnaie.

Les propriétaires des NFT ne disposent que de droits très théoriques, dans la mesure où les oeuvres restent accessibles en ligne et duplicables à l’infini.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page