Politiques

la difficile bataille des concurrents de Laurent Wauquiez, toujours en tête des intentions de vote


Laurent Wauquiez réélu dans un fauteuil ? A quelques jours du premier tour des élections régionales, la droite est bien partie pour conserver la deuxième région la plus peuplée de France. Selon le dernier sondage Ipsos pour Francetv et Radio France, publié mercredi 9 juin, le président sortant Les Républicains d’Auvergne-Rhône-Alpes – douze départements et huit millions d’habitants – est crédité de 33% des intentions de vote au premier tour, et de 37% au second. Ses challengers sont à plusieurs encablures derrière… et les semaines de campagne électorale ont bien peu changé la donne.

Laurent Wauquiez devance assez largement son premier poursuivant dans les sondages, le candidat du Rassemblement national Andréa Kotarac (22% des intentions de vote). Ce trentenaire venu de la gauche – il a été tête de liste pour le Parti de Gauche et Europe Ecologie-Les Verts aux régionales de 2015 puis candidat La France Insoumise aux législatives dans le Rhône – reproche à Laurent Wauquiez d’avoir “fait campagne sur les deniers du contribuable en annonçant énormément de plans alors qu’il était président de région, et pas candidat”, fustige-t-il.

“Laurent Wauquiez c’est quelqu’un qui communique énormément”, poursuit le candidat RN, qui critique notamment les dépenses en publicité sur Facebook pendant la période du Covid.“Il a dépensé plus de 60 000 euros pour dire qu’il avait trouvé des masques avant le gouvernement”, affirme-t-il. Au total, la région aurait investi plus de 92 000 euros en publicité sur le réseau social entre mi-février et mi-mai 2020, selon Chez Pol, la newsletter politique de LibérationSur ce sujet, Andréa Kotarac promet une mesure symbolique s’il est élu : diviser par deux le budget communication du conseil régional.

Pour détrôner l’hyperactif et omniprésent président de région, l’entrepreneur Bruno Bonnell, tête de liste LREM (14% des intentions de vote), fait valoir d’autres thèmes que celui de l’insécurité, que Laurent Wauquiez met inlassablement en avant. “Qu’il choisisse de faire un parcours national dans un positionnement en vue d’autres élections, c’est son choix”, tacle le député marcheur du Rhône. 

“Moi je m’interesse à la région. C’est son développement qui l’apaisera”, poursuit-il. Et la sécurité passe par traiter les causes et pas les symptômes. Il faut de l’emploi pour que les habitants soient confortables dans leur vie, et moins inconfortables dans leur attitude extérieure. Comme cela, on fera baisser la délinquance.”

Dans un paysage politique régional dominé par la droite, la gauche se présente divisée, entre la candidate PS Najat Vallaud-Belkacem (12%), l’écologiste Fabienne Grébert (11%) et la communiste Cécile Cukierman (5%). Mais l’entre-deux-tours rebattra les cartes, prédit l’ancienne ministre de l’Education nationale. “Face à cette politique profondément anti-sociale, l’alternative de gauche apporte des réponses concrètes, explique la candidate PS. La région se portera garante de l’accès au premier emploi de tout 18-30 ans qui cherche un travail et n’en trouve pas. On traverse une crise économique profonde qui nécessite que les vrais sujets soient pris à bras le corps. Cela n’a pas été le cas ces six dernières années.”

Qui mènera la gauche au second tour ? Cela se jouera entre l’ancienne ministre de François Hollande et Fabienne Grébert, qui espère confirmer l’exceptionnelle poussée verte dans la région l’an dernier. “Laurent Wauquiez est ringard. Il a toujours en tête le mot de compétitivité, encore plus de dividendes pour les actionnaires, moi ce n’est pas ma vision”, assène la tête de liste Europe Ecologie-Les Verts. “Des chefs d’entreprises sont déjà en route vers la transition écologique. Nous avons besoin d’inciter tout notre tissu économique à prendre le même chemin”, poursuit-elle.

Pour Laurent Wauquiez, l’enjeu est de conserver la région avec un score sans appel, afin de distancer ses rivaux en Auverge-Rhone-Alpes, mais aussi de se distinguer des Républicains Valérie Pécresse et Xavier Bertrand, têtes de liste en Île-de-France et dans les Hauts-de-France. 

La difficile bataille des concurrents de Laurent Wauquiez en Auvergne-Rhône-Alpes – Reportage de Mathilde Imberty


écouter

Les 9 listes pour les élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes :
– Union Essentielle – Tête de liste : Sheila Gill

– L’écologie, c’est possible ! – Tête de liste : Fabienne Grebert
– Lutte ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs – Tête de liste : Chantal Gomez
– Auralp, la majorité présidentielle avec Bruno Bonnell – Tête de liste : Bruno Bonnell
– L’alternative en Auvergne-Rhône-Alpes avec Najat Vallaud-Belkacem – Tête de liste : Najat Vallaud-Belkacem
– Laurent Wauquiez – La Région avec toutes ses forces – Tête de liste : Laurent Wauquiez
– Agir pour ne plus subir – Tête de liste : Farid Omeir
– Ensemble pour notre région – Tête de liste : Cédric Cukierman
– Liste Rassemblement National avec Andréa Kotarac – Tête de liste : Andréa Kotarac

>> Régionales 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes : retrouvez ici toutes les listes et le programme des candidats




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page