Sports

Eriksen, Francis Lalanne s’enfonce un peu plus

Malgré les vives réactions suscitées par son message posté peu après le malaise dont a été victime Christian Eriksen, Francis Lalanne n’en démord pas.

Le malaise de Christian Eriksen diffusé en mondiovision, samedi, à l’occasion du match de l’Euro entre le Danemark et la Finlande a suscité une impressionnante vague d’émotion, les messages affluant de toutes parts pour exprimer la détresse ressentie face aux images. Et si la réalisation a d’ailleurs été pointée du doigt, la plus grosse fausse note a été l’œuvre de Francis Lalanne. La faute à un tweet sentant bon la récupération.

« Vaccin ? », s’est-il ainsi étonné au moment de reprendre l’information relatant le malaise du joueur Milanais. Une façon de faire parler de lui et de s’attirer une bordée de critiques. Car s’il tente, tant bien que mal, de poursuivre sa carrière d’artiste, c’est désormais essentiellement dans le costume de complotiste que le chanteur français existe. Que ce soit aux côtés des gilets jaunes ou des anti-vaccins.

Et il a beau avoir établi, depuis, que non, Christian Eriksen n’avait pas été vacciné avant le début de l’Euro, Francis Lalanne persiste et signer. Interpellé par un internaute suite à l’article de fact-checking fait par l’AFP pour tordre le cou à cette rumeur, le Bayonnais de naissance en a remis une couche.

« Fais tes recherches avant qu’ils effacent les infos la nuit après le malaise ! », lui a-t-il répondu en exhumant un tweet assurant que le médecin en chef de l’Inter Milan avait confié à une radio italienne que le Danois avait reçu une dose de vaccin, fin mai. Et ce alors que cette dite radio à retweeté un message assurant que le staff médical n’avait aucunement parlé au micro de la radio en question.

Lire aussi :Eriksen, le grave mensonge de l’UEFAEriksen en plaisante déjà !Eriksen rejouera-t-il au football ?




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page