Technologie

Qwant souhaiterait emprunter 8 millions d’euros à Huawei


Peut-on devenir le rival européen de Google en empruntant de l’argent à un groupe chinois ? Selon les informations de POLITICO, le conseil d’administration de Qwant aurait interrogé ses actionnaires le 18 mai sur un prêt de 8 millions d’euros de la part de Hubble, une branche de Huawei basée à Hong-Kong. Un tel financement permettrait à Qwant de limiter ses pertes après plusieurs années compliquées. 

Qwant et Huawei, drôle d’alliance 

Depuis 2020, Qwant est le moteur de recherche par défaut des smartphones Huawei. Banni par les États-Unis, le groupe chinois avait décidé de s’allier au moteur de recherche français pour lancer sa solution Petal Search. Cette alliance avait pu surprendre au vu des différences philosophiques entre ces deux entreprises. L’un est un géant chinois accusé par certains États d’espionner au profit de son gouvernement, l’autre est une entreprise française soutenue en partie par des finances publiques avec un message pro-vie privée. Leur seul point commun : Google n’est pas leur ami. 

Si cette alliance commerciale a assurément du sens, ce qui en suit économiquement est un peu plus étonnant. Ce prêt de 8 millions d’euros peut-il se transformer en une prise de pouvoir de Huawei sur Qwant? POLITICO explique que Huawei pourrait demander à devenir actionnaire dans le futur, même si les procédures mises en place par le contrat ne lui garantissent pas un succès. De son côté, Qwant assure qu’il ne s’agit que d’un prêt financier. Huawei n’aura pas son mot à dire sur ses décisions. 

« Il s’agit d’un investissement obligataire, et ce n’est pas une entrée dans le capital de Qwant. C’est un véhicule de financement de notre expansion. Et c’est surtout un acteur mondial incontournable qui reconnait la solidité de notre technologie et la réalité de notre projet. Concrètement, avec son investissement obligataire, Huawei aide Qwant à se développer et à se déployer à l’échelle européenne pour l’ensemble des nouveaux smartphones de la marque qui seront mis sur le marché en France, en Allemagne et en Italie » précisent les représentants de Qwant interrogés par 01net, ajoutant au passage que rien ne changera pour les utilisateurs. 

A découvrir aussi en vidéo :

Selon le document interne consulté par POLITICO, dans le meilleur des cas, Huawei obtiendrait 5 à 7,5% de Qwant dans les prochaines années. 

Source : POLITICO


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page