Politiques

La France insoumise demande un débat parlementaire

Critiquant “le flou des formulations du président et la précipitation qui semble le guider”, le groupe parlementaire LFI espère “un retrait de l’armée française”.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Le groupe parlementaire La France insoumise (LFI), a réclamé jeudi 10 juin soir un “débat parlementaire” sur la fin de l’opération militaire Barkhane au Sahel, annoncée le jour même par Emmanuel Macron.

Critiquant “le flou des formulations du président et la précipitation qui semble le guider”, le groupe parlementaire LFI a souligné dans un communiqué qu’il “ne saurait s’opposer au principe d’une refonte de cette opération. A condition qu’elle s’achemine vers un retrait de l’armée française.” Il a déploré les pertes humaines dans les rangs des soldats français et des civils maliens, ainsi que le coût de l’opération, pour un résultat insuffisant selon lui.

“Je suis très inquiète de l’embourbement dans cette région et surtout, je continue à en appeler à un débat parlementaire parce que, pour l’instant, la façon dont le président de la République gère ce type d’intervention se passe totalement de débat national”, a déclaré vendredi Clémentine Autain, députée et tête de liste LFI pour les régionales en Ile-de-France.

Le gouvernement doit faire à l’Assemblée nationale, le 22 juin, puis au Sénat, une déclaration sur la programmation militaire, qui sera suivie d’un vote. Emmanuel Macron n’a pas donné d’indications chiffrées en termes d’effectifs mais a évoqué une réduction des “emprises”, c’est-à-dire du nombre de bases françaises dans la région. Paris déploie actuellement quelque 5 100 soldats contre les jihadistes affiliés au groupe Etat islamique (EI) et à Al-Qaïda.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page