People

Véronika Loubry, maman triste depuis le départ de Thylane : “On m’a arraché un bras”


Une carrière prometteuse s’offrait à elle à la télévision. En 2000, Véronika Loubry avait même été récompensée du 7 d’or de la meilleure animatrice d’une chaîne du câble et du satellite pour Hit MCM. Sauf que l’année suivante, la présentatrice a donné la vie à son aînée, Thylane Blondeau, et qu’elle a décidé de tout plaquer pour s’occuper d’elle. Aujourd’hui, elle est aussi la maman d’un garçon nommé Ayrton né en 2007, belle-mère des deux filles de son compagnon Gérard Kadoche, Alysson et Léa, et même belle-grand-mère de deux jeunes bébés installés à Miami !

Forcément, le temps passe, les enfants grandissent et il est dur, pour Véronika Loubry, de leur dire “au revoir“. Thylane, sa célèbre fille, a quitté le nid à 17 ans pour poursuivre sa fulgurante carrière de mannequin. Une épreuve dont elle se souvient avec douleur dans les colonnes du magazine Gala. “On m’a arraché un bras, explique-t-elle. Mais elle avait besoin de se décoller de moi. Et je l’ai laissé s’envoler. Aujourd’hui, elle n’est plus la fille de Véronika Loubry, elle est Thylane Blondeau, elle a sa propre identité. Je laisse mes enfants vivre, ils doivent se confronter aux doutes, faire des erreurs, comprendre leurs failles… mais ils savent que je serai toujours là pour eux.”

Quel beau-papa est Gérard Kadoche ?

Il devient difficile de réunir toute la famille, dispersée à travers le globe. Heureusement, quand c’est le cas, l’harmonie est au rendez-vous. Véronika Loubry, qui a transmis la générosité comme la beauté à ses enfants, se réjouie du fait qu’ils s’entendent à merveille avec son compagnon Gérard. “J’ai toujours été droit dans mes pompes et je leur ai dit : ‘Je suis là pour vous aimer. Si vous m’acceptez, je vous aimerais plus que tout. Si vous ne m’aimez pas, ce n’est pas grave, j’ai déjà des filles’, raconte-t-il de son côté. Tout se passe bien avec Thylane qui m’adore. Quant à Ayrton, il avait 9 ans quand je l’ai connu ; toutes ces années partagées ensemble sont gravées.” Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes…

Retrouvez l’interview de Veronika Loubry dans le magazine Gala, n°1461, du 10 juin 2021.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page