Femme

on le sait d’avance, la chemise Hawaïenne sera la tendance la plus cool de l’été

Parce qu’on aime garder notre radar mode allumé afin de vous permettre de prendre une longueur d’avance côté style, nous pouvons vous assurer, que cet été, la danse sera menée par la Aloha shirt. Autrement dit, la chemise à imprimés fleuris qui nous vient des îles.

Et pour cause, son esthétique qui se profile timidement -mais surement- en boutique et sur les réseaux sociaux, nous mène à penser que la tendance chemise Hawaïenne est en pleine éclosion.

La chemise Hawaïenne : le vêtement de vacancier que l’on portera toutes en ville cet été

La meneuse de troupes ? L’incontestée blogueuse américaine Leandra Medine Cohen, qui réhabilite en avant-première la chemise à fleurs sur Instagram, où elle ne comptabilise pas moins d’un million d’abonnés mordus.

Car n’en déplaisent à certaines, la chemise Hawaïenne s’apprête à éclipser la robe fleurie et la chemise verte qui faisait sensation, depuis que Kendall Jenner s’était approprié un modèle signé The Frankie Shop.

Si à ce jour, si les pionnières du style revalorisent cette chemise à motifs tropicaux, il s’agit pourtant d’une tendance qui ne date pas d’hier, puisque son origine remonte au XIXe siècle. Et contre toute attente, la chemise Hawaïenne n’était alors pas un simple effet de mode, mais un vêtement utilitaire, imposé par les missionnaires chrétiens Hawaïens aux migrants Japonais, débarqués sur l’île pour travailler dans les champs de cannes à sucre, qui avaient pour habitude de travailler torse nu.

À l’époque, cette chemise à manches courtes se parait de boutons en nacre ou en cocotier, et était connue sous le nom de « Palaka ». Son ADN ? Des imprimés qui reprenaient déjà la courbe des fleurs locales. Mais il aura fallu attendre 1905, pour que la chemise Hawaïenne soit commercialisée pour la première fois, grâce à un Japonais, qui la produisait à partir de la même matière que celle utilisée pour la confection du Kimono.

En 1930, la chemise Aloha se popularisait aux États-Unis en raison des touristes américains et des militaires, qui la glissaient alors dans leurs valises. Pour la porter une fois arrivés en Amérique du Nord avec un pantalon chino afin d’injecter une dose de chic à son allure décontractée.

Par la suite, la chemise Hawaïenne atterrissait dans le vestiaire de plage des surfeurs et des vacanciers, puis se propulsait en 1960 comme la chemise vedette des célébrité, à l’instar d’Elvis Presley. Un essor stylistique considérable, sur lequel voulaient surfer les créateurs de mode, qui la déclinaient dès lors de divers motifs fleuris. Une tendance qui était née, puis qui se fit submerger, jusqu’à revenir au sommet des tendances mode du printemps-été 2021.

À lire également  :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page