Acceuil

L’héritière française Léone-Noëlle Meyer met fin à son combat pour récupérer une peinture de Pissarro pillée par les nazis retrouvée dans l’Oklahoma

Une version de cet article a été initialement publiée par Le journal des arts, un partenaire éditorial de CNN Style.

L’héritière d’une famille juive française qui possédait un tableau de Pissarro pillé par les nazis a abandonné ses efforts pour conserver l’œuvre en France, transférant plutôt la propriété à l’Université d’Oklahoma, où elle était auparavant accrochée.

Dans un nouveau règlement déposé auprès du tribunal de district américain d’Oklahoma City et en France, Léone-Noëlle Meyer, 81 ans, a abandonné ses récentes poursuites visant à annuler un accord antérieur avec l’université qui avait établi un intérêt commun dans le travail.

Le règlement de 2016 comprenait un accord pour une exposition alternée de la peinture aux États-Unis et en France tous les trois ans, après une première exposition de cinq ans au musée d’Orsay. Mais récemment, Meyer a cherché à garder l’œuvre en France, arguant qu’elle n’a pas pu en faire don à une institution française avec le système de partage en place.

Maintenant, après que deux tribunaux français ont statué contre Meyer, “La Bergère Rentrant des Moutons” (ou “La bergère apportant des moutons”), que Camille Pissarro a peinte en 1886, sera de retour à l’Université d’Oklahoma (OU) cet été. L’université s’appropriera pleinement le travail et vise à trouver un partenaire français pour poursuivre l’échange de trois ans, selon un communiqué, en le donnant à terme à une institution en France.

Un plan de repli serait de montrer l’image en France à travers le programme Art in Embassies du département d’État américain. L’université “n’a pas l’intention que la Fondation OU conserve le titre de la peinture à long terme”, a-t-elle déclaré dans le communiqué.

Le règlement modifié est la dernière bosse d’un voyage rocailleux. Le tableau appartenait à Yvonne et Raoul Meyer, ancien président du grand magasin Galéries Lafayette. Lorsque les nazis ont envahi la France, l’œuvre a été placée dans un caveau à l’extérieur de Bordeaux, dont elle a été saisie en 1941. Meyer l’a retracée au début des années 1950 jusqu’en Suisse, mais l’œuvre pillée était irrécupérable en vertu de la loi suisse, même si son pillage n’a pas été en conflit.

En 1956, le tableau a été vendu, à New York, à la famille Weitzenhoffer, des ploutocrates du pétrole de l’Oklahoma et des philanthropes qui en ont fait don en 2001 au Fred Jones Jr Museum de l’Université d’Oklahoma.

Vidéo connexe : Comment tombe-t-on amoureux de l’art ?

Le Pissarro, aujourd’hui évalué à 1,8 million de dollars, y a été retrouvé par Léone-Noëlle Meyer, la fille adoptive de Raoul Meyer, une orpheline de guerre juive dont toute la famille biologique a été tuée dans les camps nazis. Pédiatre à la retraite, Meyer a exigé le retour du tableau, mais l’université a fait valoir que les Weitzenhoffer avaient acheté le tableau de bonne foi avant de le donner à l’université, proposant finalement l’échange.

Lorsque Meyer a tenté d’annuler ce règlement l’année dernière, elle a affirmé qu’elle avait été forcée de conclure l’accord de 2016. Thaddeus Stauber, l’avocat de l’université, a souligné que Meyer avait accepté l’accord de partage et signé l’accord initial.

Selon un représentant de Meyer, l’une des femmes les plus riches de France, la femme de 81 ans a été usée par mois de sparring juridique, par la menace d’amendes sévères pour avoir abandonné l’accord de 2016, et par une récente décision de justice française du côté de OU, selon un représentant.

“Après toutes ces années, je n’ai pas d’autre choix que de tenir compte de la conclusion inéluctable qu’il sera impossible de persuader les différentes parties à l’attention desquelles j’ai porté cette affaire”, a déclaré Meyer dans un communiqué préparé. “J’ai été entendu mais pas écouté.”

Lire plus d’histoires de Le journal des arts ici.

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page