Technologie

les réunions ne seront pas protégées par un mot de passe


Ce n’est pas le passage à l’open source que promettait Steve Jobs lors du lancement de FaceTime. Quoi qu’il en soit, Apple a annoncé que très bientôt, il sera possible de mener une conversation audio ou vidéo FaceTime avec des utilisateurs sous Windows ou Android.

Le géant de Cupertino n’a évidemment pas développé d’application dédiée pour ces deux systèmes d’exploitation, mais compte en l’occurrence sur les navigateurs Web.

Il sera en effet possible de partager un lien pour une réunion en cours ou planifiée. Les personnes qui recevront ce lien pourront alors se connecter à la visioconférence et y participer joyeusement – jusqu’à 32 au maximum.

A découvrir aussi en vidéo :

Mauvaise nouvelle, toutefois, Apple ne semble pas avoir appris des vagues de zoom bombing qui ont eu lieu en débit de pandémie, avant que l’emblématique Zoom ne protège ses sessions par des mots de passe. 

Si le plan actuel est mené à terme, les conversations FaceTime ne seront en effet pas protégées par un mot de passe. 

Pour se débarrasser d’un intrus, il faudra alors qu’une des personnes présentes dans la conférence l’éjecte. Il semblerait que tous les participants pourront le faire.

Néanmoins, tous les utilisateurs ne seront pas égaux devant FaceTime. Il faudra en effet posséder un appareil Apple compatible pour pouvoir initier une réunion FaceTime partagée ensuite sur le Web. L’objectif est de permettre à des utilisateurs de produits Apple de communiquer avec des contacts qui utilisent Windows ou Android, pas d’ouvrir la plate-forme de visioconférence à tout le monde.

Une certitude donc : si rien ne change au cours de l’été, il faudra faire très attention de ne pas inviter n’importe qui, et de ne pas poster l’URL de sa conférence FaceTime n’importe où.

Il faut bien avouer que cette négligence nous semble très surprenante de la part d’Apple, qui est pourtant si en pointe sur la protection des données personnelles.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page