Sports

Deschamps, une « terrible » affaire de famille

S’il est concentré sur l’Euro à venir, Didier Deschamps sait que sa famille s’apprête à se déchirer.

J-1 avant le coup de l’envoi de l’Euro. Et ce premier week-end de compétition réservera de belles affiches à l’image du match d’ouverture entre l’Italie et la Russie ou le choc entre l’Angleterre et la Croatie. Tourné vers le premier rendez-vous des Bleus, mardi, face à Allemagne, Didier Deschamps délaissera néanmoins sans doute quelque peu le football, samedi, en fin d’après-midi.

Lire aussi : Quels sont les diplômes des joueurs de l’équipe de France ?

 

Biarritz et Bayonne ont en effet rendez-vous à 17h30 au Parc des Sports d’Aguilera pour disputer le match de barrage pour l’accession au Top 14. Un derby qui devrait mettre le feu dans le Pays Basque et chez certaines familles de la région, déchirées entre les deux rivaux. Ce sera notamment le cas chez les Deschamps comme en a convenu le sélectionneur tricolore à l’issue de la victoire remportée face à la Bulgarie..

« C’est terrible, mon papa et ma maman vont se déchirer…», a-t-il expliqué en conférence de presse, ajoutant: « C’est la guerre des clochers. Une préférence ? Je suis né dans une ville (Bayonne), pas dans l’autre. J’ai joué dans un club, pas dans l’autre (rires). J’aime bien Biarritz, j’aime bien Bayonne. Mon papa est Biarrot, qui a joué au rugby là-bas. Ma maman est plus Bayonnaise. Moi, comme je suis balance ascendant balance, je met mets au milieu. Malheureusement, il y aura un heureux et un déçu.» Tout du moins chez ses parents. Car c’est toute une ville qui pleurera et une autre qui rira.

Lire aussi :Benzema, son indisponibilité se préciseGiroud, la raison de son gros coup de gueule ?Griezmann, un cas unique chez les Bleus


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page