Santé

Covipod #9 : Le vaccin, moins efficace chez certaines personnes


Dans ce nouvel épisode du Covipod, Julie, diplômée d’infectiologie et journaliste scientifique chez Futura, adresse le sujet des personnes que deux doses de vaccin ne suffisent pas à protéger.

Envie de ne rien manquer de l’actualité ? D’apprendre de nouvelles choses chaque jour ? Ou simplement de vous immerger dans un voyage sonore ? Découvrez les Podcasts de Futura !

Aujourd’hui, dans Covipod, nous nous penchons sur le cas des personnes que les deux doses de vaccin ne suffisent pas à protéger contre la Covid-19, et sur les mesures à prendre pour s’assurer qu’elles n’attrapent pas la maladie. Nous ferons ensuite un bref état des lieux autour des dernières actualités et mesures du coronavirusPensez à vous abonner à Fil de Science pour rester au plus près de l’actualité, et à nous laisser une note et un commentaire avec le hashtag #FuturaPod. Découvrez tous nos autres podcasts ici.

Contexte

L’actualité foisonnante du coronavirus peut parfois être quelque peu déroutante. Entre les nombreuses études, des mesures parfois perdues dans la masse d’information, et l’avancée des traitements, il n’est pas toujours facile de garder le fil. C’est justement pour cela que nous avons lancé Fil de Science, le podcast de l’actualité scientifique, en novembre dernier. Plus récemment, un nouveau format, Covipod, est venu s’y ajouter, afin de vous tenir informés des dernières actualités de la Covid-19.

Rédigée et présentée par notre journaliste santé Julie Kern, diplômée d’un master en infectiologie, cette pastille audio se veut accessible au plus grand nombre. Elle vous propose donc un focus sur une actualité majeure, puis un tour d’horizon des dernières mesures, découvertes et solutions face à la pandémie. L’objectif est de vous fournir des éléments de réponse clairs et concis afin de vous aider à mieux comprendre et suivre l’évolution de la maladie en France et dans le monde. Le hashtag #Coronavirus reste disponible à tout moment sur Futura pour apprendre plus, en profondeur.

Transcription du podcast

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode du Covipod. Je suis Julie diplômée d’infectiologie et rédactrice santé à Futura. Si vous voulez soutenir ce podcast, n’hésitez pas à vous abonner, à laisser une note et un commentaire sur vos plateformes d’écoute préférées.

La vaccination est un moyen de protéger la population contre une maladie, connu, dans ses formes les plus rudimentaires, depuis le XVIe siècle. Depuis, les vaccins ont drastiquement changé mais leur principe de base reste plus ou moins le même : infecter volontairement un individu sain avec un agent pathogène, ou un morceau de celui-ci, affaibli et incapable de provoquer une maladie. L’immunité garde en mémoire cette attaque et sera capable de répliquer en cas de récidive. Les anticorps sont l’un des effecteurs clés de l’immunité vaccinale. Mais que se passe-t-il s’il y a peu ou pas d’anticorps produits après la vaccination ? Et bien, c’est possible. Pour le Covid-19, ce cas a été décrit récemment pour les personnes transplantées et celles atteintes de sclérose en plaques. Prenons le cas des transplantés, qui doivent prendre des médicaments anti-rejet qui diminuent l’activité du système immunitaire pour que ce dernier ne s’attaque pas au greffon. Aux États-Unis, des médecins ont testé la réponse aux vaccins à ARN messager (ARNm) chez 658 greffés. Parmi eux, seuls 15 % ont des anticorps après la première dose, 46 % ne développent aucun anticorps – que ce soit après la première ou la seconde dose – et enfin, 39 % n’ont pas d’anticorps après la première dose, mais une réponse plus petite après la seconde. On ne sait pas si la faible quantité d’anticorps observée chez les greffés suffit à les protéger du Covid-19. En tout cas, une partie non négligeable d’entre eux risque toujours de contracter la maladie, malgré la vaccination. Les personnes souffrant de sclérose en plaques prennent aussi des médicaments immunosuppresseurs, notamment ceux appelés anti-CD20 qui ciblent les lymphocytes, les cellules qui produisent les anticorps. Ce traitement est aussi utilisé pour d’autres maladies auto-immunes.  Des médecins français s’inquiètent de la non-réponse aux vaccins de ces patients. Certains ne développent aucun anticorps contre le SARS-CoV-2. Pour le moment, ce ne sont que des cas particuliers, mais une prochaine étude scientifique de grande envergure permettra d’en savoir plus Elle sera chapeautée par l’Inserm et 600 patients atteints de sclérose en plaques y participeront, entre autres maladies. Pour ces personnes, c’est souvent la double peine : le vaccin ne fonctionne pas bien et, de par leur état de santé, elles sont souvent sujettes aux formes graves de la Covid-19. Alors comment les protéger ? Le ministère de la Santé recommande l’injection d’une troisième dose pour les immunodéprimés, que ce soit à cause d’une maladie ou d’un traitement, quatre semaines après la seconde. Cette troisième dose ne pourra être qu’un vaccin ARNm, celui de Pfizer, ou de Moderna. Pour l’entourage proche, familial ou professionnel, la vaccination est aussi recommandée, et cela dès 16 ans.

Ailleurs dans l’actualité autour du coronavirus. Le pass sanitaire est entré en vigueur depuis hier, le 9 juin. Par exemple, si vous voulez vous rendre en Corse, vous êtes obligés de respecter l’une de ces conditions : avoir un schéma vaccinal complet (soit attendre 15 jours après la seconde dose pour voyager) ou présenter un test de PCR datant de moins de 72 heures.

Moderna a fait une demande d’une AMM conditionnelle en Europe pour vacciner les adolescents. Pour l’instant seul le vaccin de Pfizer est autorisé pour les moins de 18 ans. L’étude clinique menée par Moderna avait indiqué une efficacité de sa formule de 100 % chez les ados. 

Merci d’avoir écouté cet épisode du Covipod. La vie d’avant ne semble plus être très loin, mais le coronavirus est toujours présent sur le territoire et fait encore des victimes. Il ne faut pas négliger le port du masque, sur le nez et la bouche, quand celui-ci est obligatoire, et privilégier les retrouvailles entre amis à l’extérieur. Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et respectez les mesures de distanciation sociale. Les efforts de chacun comptent. Pour soutenir notre travail et améliorer notre visibilité, abonnez-vous et partagez ce podcast autour de vous. Vous pouvez retrouver toute l’actualité scientifique du coronavirus sur Futura. À très bientôt !

Découvrez Fil de Science ! Chaque vendredi, dès 18h30, suivez le résumé des actualités scientifiques de la semaine, décryptées pour vous par les journalistes de Futura.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page