Femme

Cette méthode qui promet de perdre 5 kilos en 2 semaines est-elle vraiment efficace ?

Les « tendances » en matière de régime et de perte de poids doivent être prises avec des pincettes. Certaines méthodes trop restrictives nécessitent d’énormes modifications à dans nos habitudes alimentaires et peuvent causer des dégâts sur notre physique et notre mental.

Le dernier programme alimentaire qui fait parler de lui ? Le régime dit « hormonal« , qui tire son origine d’un livre écrit par le Docteur en médecine naturopathique Natasha Turner, « Le Régime Hormonal : Un programme en 3 étapes pour vous aider à perdre du poids, à gagner en force et à rester jeune plus longtemps« *.

Cette méthode intrigante permettrait de réharmoniser les fluctuations hormonales des femmes qui peuvent conduire à de nombreux désagréments et notamment à des prises de poids variables. Ce programme est construit sur six semaines et se déroule en trois étapes. Il inclut un régime alimentaire, une cure détox et des exercices de sport.

Comment fonctionne le régime hormonal ?

La première phase consiste à faire une cure détox de deux semaines au cours de laquelle plusieurs groupes d’aliments sont éliminés : le gluten, les produits laitiers de vache, diverses huiles, les arachides, le sucre, les édulcorants artificiels, la viande rouge, les agrumes, l’alcool et la caféine. Au cours de cette phase, il faut prendre également des compléments alimentaires tels que de l’huile de poisson, des anti-inflammatoires et des probiotiques.

La deuxième phase consiste à rajouter des aliments petit à petit tout en observant la réaction de son corps à chaque type d’ingrédient. Cette phase est encore restrictive car elle supprime tous les aliments dits « hormonaux » (comme le poisson qui contiendrait des niveaux élevés de mercure, la viande et le café qui ne sont pas biologiques, les fruits secs tels que les raisins secs et les dattes, les arachides et le sirop de maïs à haute teneur en fructose). Les aliments transformés, les édulcorants artificiels, les céréales raffinées et les nitrates sont également interdits.

La troisième phase ajoute la pratique d’une activité sportive, notamment de l’exercice cardiovasculaire et de la musculation, tout en continuant le même régime alimentaire de la deuxième phase.

Quels sont les avantages du régime hormonal ?

« L’accent est mis sur les aliments entiers et riches en nutriments au cours des six premières semaines. Éliminer autant que possible les sucres raffinés, le sirop de maïs à haute teneur en fructose et les aliments hautement transformés est bénéfique pour tout le monde« , explique la diététicienne américaine Jana Mowrer dans le magazine Byrdie.

De plus, le régime hormonal invite à éviter l’alcool, les aliments frits, les aliments transformés, les édulcorants artificiels ou encore les aliments riches en graisses saturées, qui ont tendance à être moins bons pour la santé. « Je recommande à la plupart de mes clients d’essayer de limiter ces aliments pour obtenir les meilleurs résultats sur leur santé« , ajoute la nutritionniste américaine Mary Wirtz.

Le régime hormonal est-il sain ?

Pour qu’une perte de poids soit considérée comme « saine », les experts de la santé recommandent une perte de 500 grammes à 900 grammes par semaine*, en soulignant l’importance de combiner une alimentation équilibrée à une pratique sportive régulière.

Le régime hormonal prétend pouvoir entraîner une perte de poids de 5 kilos au cours des deux premières semaines du programme… ce qui paraît beaucoup trop rapide pour que la méthode soit considérée comme « saine » et durable. De plus, la perte de kilos est due uniquement à des restrictions alimentaires, car la composante sportive n’est ajoutée qu’au cours de la troisième phase.

« Cette perte de poids en deux semaines peut fixer des attentes irréalistes lorsqu’un individu cherche à maigrir et à maintenir son poids sur le long terme. De plus, cela contribue souvent à un effet yo-yo« , prévient la nutritionniste américaine Mary Wirtz dans le magazine Byrdie.

« La perte de poids suggérée de 5 kilos en deux semaines est excessive et extrême » renchérit la diététicienne américaine Jana Mowrer, « il ne s’agit pas d’une perte de poids durable. Vos kilos pourraient facilement revenir une fois la phase initiale terminée ou si vous revenez à vos habitudes alimentaires normales. »

Stress, sommeil, beauté : Le régime hormonal est-il vraiment efficace ?

Qu’en est-il de l’objectif bien-être d’origine qui vise à réduire les désagréments liés aux problèmes hormonaux ? « Ce régime a un mérite minime et malheureusement, aucune preuve basée sur la recherche n’indique que le régime hormonal améliorera votre sommeil, vous donnera une peau éclatante ou des cheveux sains », admet Mary Wirtz.

Si vous avez un véritable déséquilibre hormonal (avec l’insuline par exemple), il ne sera pas résolu dans le délai des six semaines imposées par le régime hormonal. « Le renouvellement du sang prend au moins trois mois. De plus, il n’a pas été démontré que l’élimination d’aliments isolés corrige les déséquilibres hormonaux », explique Jana Mowrer.

Si vous êtes concernée par un déséquilibre hormonal, mieux vaut d’abord en parler à votre médecin plutôt que de vous fier à des régimes « en vogue » potentiellement restrictifs et malsains…

*Titre original : « The Hormone Diet : A 3-step program to help you lose weight, gain strength, and live younger longer »
**Source : Centre de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis/Center for Disease Control and Prevention (CDC)

À LIRE ÉGALEMENT




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page