Femme

Voici les aliments qui sont dangereux pour la santé mentale, selon les médecins

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les aliments ne sont pas seulement néfastes pour notre santé physique : ils peuvent également l’être pour notre santé mentale. Le cas échéant, ils alimentent des pathologies telles que la dépression ou encore l’anxiété

Quels sont les aliments concernés ?

D’après les médecins, voici la liste d’aliments impactant négativement notre santé mentale

  • Les édulcorants, dits “sucres de substitution”

Les édulcorants ne sont pas aussi bons pour la santé qu’on aime le penser. Ils ont un impact négatif sur la santé intestinale. En effet, des études ont conclu que ces sucres de substitution augmentaient les bactéries nocives dans l’intestin, ce qui peut favoriser la mauvaise humeur et, dans les cas les plus graves, de l’anxiété.

  • Le pain blanc, le riz blanc

Les amidons blancs raffinés (riz blanc, pain blanc etc) peuvent faire des ravages sur notre état émotionnel. Ces aliments font grimper vitesse grand V le taux de sucre dans le sang et affectent considérablement notre humeur. A l’issue de plusieurs études scientifiques, des chercheurs ont affirmé qu’il était préférable de les éviter pour stabiliser notre état émotionnel.

Une consommation excessive de caféine peut aggraver les troubles de l’anxiété. En effet, cette dernière a pour effet de beaucoup trop stimuler les zones du cerveau qui perçoivent une menace. En parallèle, cette même caféine ferme d’autres zones du cerveau qui aident pourtant à réguler l’anxiété. 

Les diététiciens estiment qu’il ne faut pas excéder les 400 milligrammes de caféine par jour : cela correspond à environ 4 tasses de café. Outre le café, on en trouve aussi dans les aliments tels que le chocolat ou encore les sodas. Il faut donc limiter la consommation des aliments concernés dans la mesure du possible.

A l’instar de la caféine, l’alcool aggrave également les troubles mentaux. C’est son action néfaste sur le sommeil qui impacte, à long terme, notre santé mentale.

Sydney Greene, diététicienne-nutritionniste interrogée par nos confrères de Eat This, explique : « L’effort du corps pour métaboliser l’alcool tout au long de la nuit affecte notre capacité à entrer dans un état de sommeil paradoxal, ce qui entraîne une nuit de sommeil globalement plus mauvaise qu’à l’accoutumée. »

Elle ajoute : « Des études démontrent que même une réduction d’une heure de sommeil peut augmenter notre consommation de calories par jour, à hauteur d’environ 500 calories, et jouer un rôle sur l’irritabilité et les perturbations de l’humeur. »

  • Les aliments frits et les fast-food

En plus d’avoir un effet négatif sur la silhouette et la santé cardio-vasculaire, les aliments frits ont également une incidence sur la santé mentale. Lors d’une étude scientifique menée en 2016, il a été constaté un lien fort entre consommation régulière de fast food et faible résistance à la dépression.

Grosso modo, cela signifie qu’en consommant souvent des aliments frits, on s’expose à un risque plus élevé de dépression. 

La viande transformée n’est pas seulement mauvaise pour notre corps, elle est aussi toxique pour le mental. Salami, bacon, pastrami, etc. : toutes ces viandes contiennent des niveaux élevés de nitrate chimique. 

Des études scientifiques ont d’ailleurs montré que des rats nourris avec de la viande transformée, rencontraient des niveaux très élevés d’épisodes maniaques (“maniaques” comme le versant “maniaque” d’une personnalité “maniaco-dépressive”).

Bien évidemment, il n’est pas nécessaire de les rayer totalement de son alimentation : il suffit juste d’en manger en petite quantité, sans jamais faire d’excès.

A lire également : 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page