Femme

Qu’est-ce que l’Ube, aliment ultra violet qui nous promet une santé de fer avant l’été ?

Il y a quelques années, il faisait le buzz (et le beau) sur les réseaux sociaux… Bien que quelques temps se soient écoulés depuis, au vu de ses innombrables bienfaits, il n’est jamais trop tard pour en parler !

Quel est ce tubercule qu’on nomme Ube ?

Qu’est-ce que l’Ube ?

L’Ube est un légume-tubercule originaire d’Asie, qui s’apparente à une patate douce dans la forme, mais se rapproche de la pomme de terre vitelotte par sa couleur.

“Ube, “Dioscorea alata”, “igname pourpre”, “igname ailée” : si ce tubercule porte plusieurs noms, dans les faits, il ne revêt qu’une seule réalité. De couleur pourpre, à la limite de l’ultraviolet, c’est surtout son pigment très éclatant qui lui a permis de se faire remarquer par les foodies du monde entier. 

Cultivé dans des zones tropicales, il est ainsi très consommé en Asie du Sud-est, en Afrique mais aussi dans les Antilles françaises. C’est d’ailleurs des Philippines que lui vient son nom “Ube”. 

Quels sont les bienfaits santé et minceur de l’igname pourpre ?

  • L’Ube est riche en antioxydants 

Vitamine C, anthocyanines : l’igname pourpre en possède en très grande quantité. Ces derniers contribuent à protéger les cellules des radicaux libres ; radicaux libres à l’origine de nombreuses pathologies telles que le diabète, le cancer ou encore, les troubles neurodégénératifs. 

Une étude scientifique a d’ailleurs montré que le fait de consommer davantage de vitamine C permet d’augmenter le taux d’antioxydants à hauteur de 35% !

  • L’Ube est très concentré en glucides complexes, favorise la satiété et la bonne santé intestinale

L’Ube est riche en glucides complexes et en amidon résistant, un type de glucides qui résiste à la digestion et favorise plus longuement le sentiment de satiété

L’amidon résistant présent dans l’igname pourpre augmente  le nombre de bifidobactéries, un type de bactéries intestinales bénéfiques, dans un environnement simulé de gros intestin. Ces bactéries jouent un rôle vital dans la santé intestinale, en contribuant à la dégradation des glucides et des fibres complexes. De surcroît, ils produisent également des acides gras sains et des vitamines B. 

  • L’Ube régule le taux de sucre dans le sang et limite les fringales sucrées

L’igname pourpre est réputée pour réguler la glycémie des individus qui la consomment. Ainsi, elle empêche les variations trop extrêmes de ladite glycémie ; variations à l’origine de fringales et de nombreux grignotages sucrés

Une étude scientifique, menée par des chercheurs de l’université King’s College de Londres, a démontré que les chutes soudaines et très intenses de ce niveau de sucre entraînent plus rapidement le sentiment de faim chez les personnes qui les subissent. Elles augmentent cette dernière de 9%, et diminuent de trente minutes le temps d’attente jusqu’au prochain repas.

Comment bien cuisiner l’Ube ?

Contrairement à certains de ses homologues de la famille des légumes-tubercules, l’igname pourpre ne se consomme pas cru. Plusieurs modes de cuisson nous permettent ainsi de le consommer : grillé, au four, cuisson à l’eau ou à la vapeur.  

Son goût sucré et sa texture “crémeuse” (à la limite du “visqueux”) font d’elle un ingrédient de choix pour les mets sucrés. En glace, en gâteau, en confiture : multiples sont les déclinaisons possibles de l’Ube. 

A lire également : 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page