Technologie

Micromania fait polémique avec ses offres de location pour PS5 et Nintendo Switch


Sur le papier, les nouvelles offres de location de Micromania peuvent sembler intéressantes. Pour ne pas avoir à sortir une grosse somme lors de l’achat de sa console, pourquoi pas étaler les paiements sur plusieurs mois, un peu à la manière du Xbox All Access de Microsoft ? Pour rendre ses offres attrayantes, Micromania propose aussi de bénéficier de plusieurs manettes et assure le tout contre la casse et la panne. Un nouveau modèle économique intriguant pour l’univers du jeu vidéo, qui aurait pu être une bonne affaire. 

Cependant, comme l’ont remarqué de très nombreux joueurs mardi, les tarifs des offres de Micromania finissent dans tous les cas par se retourner contre le loueur. En plus de payer leurs consoles à un tarif largement supérieur à celui du marché, ils doivent à la fin la rendre, sans possibilité de migrer vers une autre console. Souvent moqué pour ses tarifs, Micromania est de nouveau dans la tourmente pour son offre qui a tout de la mauvaise affaire du mois. 

769 euros pour une PS5… qui ne vous appartient pas

Prenons l’exemple de la PS5. Micromania propose trois offres : 

  • Forfait starter (2 ans) : 69,99 euros + 23 loyers de 17,49 euros = 472,26 euros, avec obligation de rendre la console.

  • Forfait Pro Gamer (2 ans, deux manettes, garantie passe et garantie casse) : 69,99 euros + 23 loyers de 24,99 euros = 644,76 euros, avec obligation de rendre la console.

  • Forfait Pro Gamer+ (3 ans, deux manettes, garantie passe et garantie casse, possibilité de migrer vers une éventuelle PS5 Slim) : 1er versement de 69,99 euros + 35 loyers de 19,99 euros = 769,64 euros, avec obligation de rendre la console.

À l’achat, la PlayStation 5 coûte 499 euros. À la fin de la location, les abonnés aux deux dernières offres auront donc payé leur console à un tarif nettement supérieur à celui proposé par Sony, d’autant plus qu’ils ne la conserveront pas. Dans le cas de la première offre, l’utilisateur aura économisé une vingtaine d’euros… mais aura jeté de l’argent par les fenêtres, puis qu’il devra acheter une nouvelle console ou reconduire l’abonnement. Au passage, Micromania ne garantit pas à ses loueurs de doubler la file d’attente. La PS5 arrivera donc dans plusieurs mois. 

Une Switch et des Joy-Con à plus de 500 euros 

Du côté de la Nintendo Switch, on s’étonne de voir Micromania proposer une offre de location pour une console sur le point d’être remplacée. La console est habituellement commercialisée aux alentours des 300 euros et coûtera, elle aussi, bien plus cher si l’on passe par Micromania : 

  • Forfait Starter (18 mois) : 44,99 euros + 17 loyers de 17,49 euros = 342,32 euros, avec obligation de rendre la console.
     
  • Forfait Plus (24 mois, une paire de Joy-Con, garantie passe, garantie casse) : 64,99 euros + 23 loyers de 19,99 euros = 524,76 euros, avec obligation de rendre la console.
     

Une nouvelle fois, l’offre de Micromania est une très mauvaise affaire. À un tel prix, autant l’acheter et étaler les paiements sur plusieurs fois. 

A découvrir aussi en vidéo :

Pour l’instant, Micromania n’a pas répondu à la polémique. L’enseigne préfère répondre à ses détracteurs en indiquant qu’il reste possible d’acheter la console si on le souhaite. Au vu du bad buzz provoqué par cette opération, nous ne serions pas étonnés (et nous espérons) que le modèle économique de Micromania évolue, peut-être en proposant aux joueurs de conserver la console à la fin de l’engagement ? 


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page