Auto-Moto

Nouvelle Bugatti Chiron Super Sport 2021 : prix, infos et photos


La Bugatti Chiron Super Sport repousse un peu plus les limites de sa gamme en promettant de croiser jusqu’à 440 km/h, contre plus de 3 millions d’euros.

Nouvelle Bugatti Chiron Super Sport 2021 – Quand on s’appelle Bugatti, on ne s’embarrasse pas avec l’obsédant 0 à 100 km/h qui fait valeur de référence dans le monde des sportives. Le temps de le dire, cette barre fatidique est largement franchie par le nouveau missile alsacien tourné vers l’aérodynamisme, préférant directement évoquer sa performance délivrée de 0 à 200 km/h : 5,8 s. Pour autant, n’allez pas croire que la diva coupe court à la conversation. Bien au contraire, elle a à cœur de s’exprimer jusqu’à des vitesses largement prohibées.

Un break dans la course à la V-max

Ces derniers temps, Bugatti avait annoncé ne plus vouloir jouer la surenchère dans la course à la vitesse maximale. Probablement vexée par le record établi par la SSC Tuatara (+ de 500 km/h), la firme tricolore décida de concentrer ses efforts sur les trains roulants de sa Chiron, au profit de l’agilité, pour briller sur les circuits sinueux. De cette remise en question est née la Pur Sport, limitée à « seulement » 350 km/h en pointe, mais diablement plus efficace en courbe que le restant de la gamme.

On ne se refait pas

Mais chassez le naturel, il revient au galop. Avec la Super Sport, Bugatti offre une descendante à la Super Sport 300+ qui détient, depuis 2019, le record de V-max pour une Chiron, avec 490 km/h. Un modèle ultra-limité à 30 exemplaires qui nous revient en 2021 dans une variante plus policée, toutefois capable d’atteindre les 440 km/h. Pour y parvenir, le W16 de 8.0 l de cylindrée a été profondément revu pour gagner 100 ch et voir sa puissance culminer à 1600 ch. Les modifications ont essentiellement porté sur le turbocompresseur, la pompe à huile et la culasse avec commande de soupapes, ainsi que sur la boîte de vitesse et l’embrayage.

Vol d’oiseau

Véritablement vouée aux « runs » en ligne droite, la Bugatti Chiron Super Sport augmente la vitesse de rotation de son moteur de 300 tr/min, jusqu’à 7100 tr/min, tandis que le couple maxi de 1600 Nm est désormais disponible entre 2000 et 7000 tours, contre 6000 auparavant. Une optimisation qui lui permet d’améliorer de 7% ses accélérations de 0 à 400 km/h, jusqu’à atteindre la vitesse maximale par l’allongement de 3.6 % de la transmission du septième rapport.

Queue de cheval

Pour fendre l’air, il lui a aussi fallu soigner son aérodynamisme. Et c’est justement de la Super Sport 300+ qu’elle hérite son porte-à-faux allongé, de type « Longtail ». Plus longue de 25 cm que la Chiron originelle, elle « maintient le flux laminaire sur la carrosserie aussi longtemps que possible ». Ce qui lui vaut également d’agrandir la section transversale de son diffuseur, dont l’arête de rupture est déplacée plus haut afin de réduire significativement l’aspiration générée à cet endroit, et donc la résistance au vent. Ces aménagements ont contraint les ingénieurs à scinder l’échappement central en deux parties réparties à chaque extrémité de la poupe, avec des sorties alignées verticalement.

Proue abaissée

La proue de la Chiron Super Sport n’est pas en reste. Elle a aussi bénéficié d’une relecture de son cahier des charges, incarnée par des rideaux d’air situés sur les coins avant, à côté des prises d’air, qui permettent notamment de diriger l’air vers les passages de roue, afin qu’il s’écoule le plus près et le plus longtemps possible sur les côtés de la voiture. Si les neuf ouïes d’aération logées sur chaque aile font référence à la Bugatti EB 110 Super Sport de 1992, elles ont surtout pour fonction d’évacuer la pression d’air des passages de roue avant, créant ainsi une portance négative aérodynamique sur l’essieu. Elles s’accompagnent de sorties supplémentaires sur les passages de roue avant qui contribuent à équilibrer davantage les charges aérodynamiques.

Fille de 300+

Sur le plan esthétique, la Bugatti Chiron Super Sport jouit du bouclier avant de la 300+, tout comme l’ensemble de la partie arrière, mais s’en distingue par ses jantes spécifiques à 5 branches en forme de Y. En option, il est possible de les remplacer par des roues en magnésium, issue de la Chiron Pur Sport, pour alléger un peu plus l’ensemble qui, d’origine, épargne déjà 23 kg par rapport à la Chiron classique. 

Moins extrême que la 300+, la Super Sport se veut plus bourgeoise, à bord, malgré les vitesses inavouables avec lesquelles elle peut croiser. L’habitacle fait la part belle au cuir, à l’aluminium poli, ainsi qu’au carbone. Elle devrait toutefois se montrer plus ferme, car son châssis spécifiquement adapté a contraint ses géniteurs à installer des ressorts plus durs. Toutefois, l’amortissement piloté sait s’adapter à la manière de conduire pour réguler les mouvement de châssis en six millisecondes.

Jusqu’à 478 km/h ?…

Bugatti annonce enfin avoir développé de nouvelles gommes, en collaboration avec Michelin. Les Pilot Sport Cup 2 qui chaussent la Chiron Super Sport sont capables de rouler en continu jusqu’à 500 km/h. Une vitesse dont l’hypercar doit pouvoir se rapprocher, quand on sait qu’une Chiron, initialement limitée à 420 km/h, peut se voir débridée électroniquement sur demande pour atteindre 458 km/h, selon Willi Netuschil, son ingénieur en chef. Dès lors, cette Super Sport ne serait-elle pas en mesure de frôler les 480 km/h ? On est en droit d’en émettre l’hypothèse.

Prix nouvelle Bugatti Chiron Super Sport

Les premières livraisons de la Bugatti Chiron Super Sport débuteront début 2022, contre la modique somme de 3,2 millions d’euros, au minimum. Soit une ristourne de 300 000 euros par rapport à la très exclusive 300+. Pour l’heure, Bugatti n’évoque pas l’échelle de production de son nouveau bébé.

L’actualité de Bugatti :

La Bugatti La Voiture Noire définitive enfin dévoilée

Quand la Bugatti Chiron Sport se frotte au Rafale

Bugatti Divo Ladybug : un modèle unique et un sacré défi technique !


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page