Femme

Exit le pull sans manches, le blazer prend la relève cet été, et voici comment

Cantonné sur tous les podiums des Fashion Week printemps-été et automne-hiver 2021, le blazer prend finalement un virage 360° et tombe le masque, ou plutôt les manches, pour s’offrir une allure décontractée. Gage de sobriété chez Hermès, décomplexé selon Koché, à épaulettes presque robotiques pour Rick Owens… Le blazer était tout autant piqué de fleurs qu’il ne côtoyait les manches ballon sur le catwalk Philiosophy Di Lorenzo Serafini.

Le blazer sans manches, une tendance veste qui cumule les bons points

Une réhabilitation mode pour le blazer sans manches que les créateurs de renom ont voulu bourrée d’audace, afin de conjuguer cette veste version 2021. Et pour cause, en calquant la découpe d’un plastron, ce veston utilitaire promet de valser avec tous les styles. Preppy, rock, glamour… Le blazer sans manches prend une posture conquérante et peut tout aussi bien s’envisager porté à même la peau, qu’en layering, ou avec un simple t-shirt ou une chemise. Une découpe chic et pratique qui nous assure en prime rester classe en toute circonstance, sans avoir des bouffées de chaleur.

Des arguments de choc qui d’ailleurs su convaincre les filles qui maîtrisent aussi bien les codes du style, que les réseaux sociaux. C’est en tout cas ce qu’atteste une poignée de modeuses des quatre coins de la fashion sphere, qui vante les mérites de cette veste estivale, en prouvant par A plus B que la transition du pull au blazer sans manches est en passe de s’opérer.

En Scandinavie, Pernille Teisbaek popularise le blazer à manches découpées en contrastant son allure classique, avec un pantalon cargo esprit militaire, des dad sandals, des lunettes dérobées aux années 1970, et une brassière hautement romantique. Un twist audacieux, qui redonne fière allure à cette veste bien longtemps oubliée.

De son côté, Vanessa Hong propulse sa veste blazer sans manches grise Loulou Studio au rang de référence stylistique de l’été, en l’arborant comme un débardeur, avec un simple jeans. Une création que l’on doit d’ailleurs à Chloé Harrouche, la styliste parisienne qui pilote son label éponyme.

Quant aux États-Unis, ils ne sont pas en reste pour autant, puisque Danielle Bernstein -qui répond au nom de @Weworewhat sur Instagram- crédibilise un blazer sans manches oversized The Frankie Shop. Le moins que l’on puisse dire, c’est que côté style, la relève est bel et bien assurée.

A lire également  :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page