Politiques

Jean-Luc Mélenchon annonce vouloir porter plainte après la diffusion d’une vidéo dans laquelle est simulé le meurtre d’un électeur de La France insoumise


“Une ambiance morbide et violente.” Le candidat insoumis à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, a dénoncé, lundi 7 juin, la publication par un YouTubeur à succès d’une vidéo dans laquelle une attaque armée fictive contre un électeur de La France insoumise est mise en scène. Elle avait été vue 108 000 fois lundi midi avant d’être ensuite supprimée. Jean-Luc Mélenchon a annoncé qu’il allait porter plainte.

Son avocat, Mathieu Davy, a précisé auprès de franceinfo qu’il s’agissait d’une plainte pour “provocation au meurtre”. Le parquet de Paris, qui attend qu’une plainte soit déposée, a affirmé qu’en l’état, aucune enquête n’était ouverte, a appris France Télévisions auprès d’une source judiciaire.

Dans cette vidéo publiée dimanche, le YouTubeur déclare qu’“il y a 6% de gens qui votent pour le parti de Jean-Luc Mélenchon dans ce pays, peut-être qu’ils seront démunis s’il se passe quelque chose de pas prévu dans les années prochaines”. Puis il ironise : “Qu’est-ce qu’on peut faire pour ces gens-là ?”

Papacito dit ensuite entreprendre de “voir si le matériel du mec qui vote Mélenchon lui permet de résister à une attaque terroriste potentielle sur le territoire”, avant de tirer, accompagné d’un ami, avec des armes à feu, sur le mannequin représentant l’électeur LFI, ensuite lardé de coups de couteau.

“Alors bien sûr, le but de cette vidéo n’est pas de vous engager à produire de la violence, elle est purement expérimentale”, précise Papacito. 

Des extraits de cette séquence ont été abondamment relayés et dénoncés sur les réseaux sociaux par les membres de La France insoumise, avant un communiqué de leur chef Jean-Luc Mélenchon.

“Cette fois-ci, il s’agit carrément d’appel au meurtre. Je viens de le signaler à Pharos [plateforme gouvernementale pour signaler les agissements en ligne illicites] et au commandant militaire du Palais-Bourbon”, annonce le président des députés LFI sur Twitter.

“J’appelle les organisateurs de campagnes flétrissantes (militants politiques et médias) à mesurer leurs responsabilités dans ce contexte”, ajoute Jean-Luc Mélenchon, faisant référence à l’indignation chez de nombreux responsables politiques suscitée par ses propos de dimanche faisant un lien entre terrorisme et élections.

La vidéo de Papacito a été publiée après l’émission “Questions politiques” (France info/Inter/Le Monde) dans laquelle Jean-Luc Mélenchon a tenu ces propos, mais sa longueur suggère un tournage et un montage qui la précédaient.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page