People

Roger Federer perd ses nerfs à Roland-Garros : grosse explication avec l’arbitre en plein match !


C’était un retour extrêmement attendu par les amateurs de tennis. À 39 ans, Roger Federer est en train de montrer qu’il a très bien fait de revenir pour les Internationaux de France après une nouvelle brillante performance le 3 juin 2021 au deuxième tour face au croate Marin Cilic. Si tout s’est bien passé sportivement, le mari de Mirka a été au coeur d’une séquence pour le moins étonnante. Connu pour son flegme, le suisse, père de quatre enfants, a eu une discussion pour le moins tendue avec l’arbitre de chaise du match à la suite d’un avertissement reçu et qu’il a estimé totalement injustifié.

Roger s’en prend durement à l’arbitre

Une séquence plutôt rare lorsqu’il s’agit du suisse, pas loin de perdre ses nerfs face à ce qu’il a clairement pris pour une injustice. Averti pour avoir pris trop de temps entre deux points, le grand ami de Pippa Middleton a eu une explication musclée avec Emmanuel Joseph, l’arbitre français en charge du match. “C’est la première fois que le mec sert pendant que je ne suis pas encore là et toi t’as pas réagi”, rétorque Roger Federer au juge de ligne qui l’accuse de prendre trop de temps alors que son adversaire, Marin Cilic est déjà prêt à jouer.

Oui tu pensais, mais tu penses faux !

Après une explication des plus tendues, Roger Federer, qui semble avoir la dent dure contre les français, a fini par lâcher à l’arbitre, qui défendait l’attitude de son adversaire : “Oui tu pensais, mais tu penses faux ! Comme t’as pensé faux juste avant”. Une attitude rarement observée chez le suisse, visiblement excédé par le traitement de la situation par l’arbitre de chaise. Après quelques tirades supplémentaires, Roger fait un pas vers l’arbitre : “Parle-moi, moi je parle avec toi. Dis-moi ‘hé Roger, il t’attend'”.

Devant l’inflexibilité d’Emmanuel Joseph, le joueur a mis en avant son manque de compétition sur les derniers mois pour expliquer sa relative lenteur. “Combien de matchs j’ai joué récemment ? Pas beaucoup”, se justifie-t-il.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page