Politiques

le candidat RN Julien Odoul rattrapé par des propos sur le suicide des agriculteurs


Nouvelle péripétie dans la campagne de Julien Odoul. Après “l’infiltration” en mai de Kamel Agag-Boudjahlat, éphémère tête de liste RN dans le Territoire de Belfort, puis les soupçons sur sa domiciliation à Sens par le Canard enchaîné, c’est désormais un enregistrement audio qui met en difficulté le candidat du Rassemblement national (RN) en Bourgogne-Franche-Comté. 

Libération révèle, vendredi 4 juin, le contenu d’une discussion au cours de laquelle Julien Odoul ironise sur le suicide des agriculteurs. Selon le quotidien, ces propos auraient été tenus au cours d’une réunion interne du RN local en décembre 2019. Julien Odoul était alors en compagnie de Julien Guibert et Jacques Ricciardetti, deux conseillers régionaux sortants qui ont rempilé sur sa liste pour les élections régionales de 2022.

Voici la retranscription de cet enregistrement auquel France 3 Bourgogne-Franche-Comté a eu accès, sans pouvoir authentifier de manière certaine la voix de Julien Odoul.

Voix 1 (Julien Odoul ?) : “Un agriculteur qui …” (inaudible)

Voix 2 : “Ça c’est excellent, et puis je pense qu’en plus on est dans l’actualité” (inaudible)

Voix 3 : “Après, ça peut être accentué sur… On parle toujours du bien-être animal [rires], on peut parler du bien-être de l’éleveur oui.”

Voix 4 : “Du bien-être paysan ! Du bien-être paysan !”

(passage inaudible)

Voix 2 : “… l’agriculteur qui se pend au faîtage de son hangar. Doit-il y avoir une trace ? [Rires] S’est-il pissé dessus ?”

Voix 1 (Julien Odoul ?) : “Est-ce que la corde est française ?” [Rires]

Contacté par France 3 Bourgogne-Franche-Comté, le candidat n’a pas confirmé l’authenticité de cet enregistrement, sans le démentir formellement : “C’est grotesque, c’est caricatural. Je ne vois pas de quoi ils parlent. Je n’ai rien à justifier.”

Le chef de file du RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté dénonce “une opération de destruction massive orchestrée par un journal d’extrême gauche, Libération.” Il estime que les récents sondages favorables au parti de Marine le Pen provoquent de nombreuses attaques. “Le RN est à 30%, ça fait peur, il faut tuer Julien Odoul médiatiquement.” Sur Twitter, il a regretté les “boules puantes d’un système pris de panique”.

Ses concurrents ont unanimement condamné ces propos. “Toutes les bornes de l’indécence sont dépassées par le sinistre Odoul”, a réagi sur Twitter Gilles Platret (LR), qui a conclu pour les régionales un accord avec Debout la France.

Le candidat LREM Denis Thuriot a fustigé sur Facebook l’“ignominie” du RN. La présidente de région sortante, Marie-Guite Dufay (PS), a dénoncé un “manque de respect” et la candidate EELV Stéphanie Modde le “mépris” du RN “pour le monde agricole”. Le patron des Républicains, Christian Jacob, lui-même ancien agriculteur, a quant à lui dénoncé des propos “abjects”.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page