Femme

Tous ces vêtements qui grossissent la silhouette (et leurs alternatives tendance)

Malgré le fait que la quête de la minceur ne soit pas une fin en soi, et que l’acceptation de son apparence peut parfois prendre plus ou moins de temps, certaines zones corporelles ont le don de nous rendre la vie compliquée.

Et plutôt de se lancer corps et âme dans un régime, pourquoi ne pas réviser notre grammaire mode, en surlignant au marqueur rouge toutes les pièces qui alourdissent notre silhouette ?

Quels sont les vêtements qui rajoutent du volume à notre morphologie, et quelles sont leurs alternatives ?

Parce que bien trop souvent, les tendances mode érigent des vêtements et des accessoires pas toujours valorisants pour notre morphologie, autant rembobiner la pellicule, et faire flasher notre radar, sur ceux qui lui rajoutent du volume. L’idée ? Savoir les répérer pour mieux distinguer les alternatives branchées, qui nous aideront à nous affirmer avec succès.

Les vêtements satinés

Avec le retour en flamme de la robe nuisette, difficile de dire non aux matières satinées. Et pourtant, si la soie et le satin ont la fâcheuse tendance de mettre en lumière les petites rondeurs qu’on souhaiterait parfois gommer, ils peuvent malgré tout être portés, si on sait comment s’y prendre. Oublions donc la superposition de vêtements satinés, afin d’éviter le surplus d’informations, et jouons la carte du less is more.

Les vêtements satinés : l’astuce ?

Monter un look avec une seule pièce satinée, à l’instar d’une chemise portée en gilet, d’une jupe en soie, ou bien d’une slip dress, à condition de les assortir à des vêtements sobres afin d’éviter l’effet « m’as-tu-vu ».

Les vêtements surtaillés

Si l’on développe un complexe au niveau de son corps, généralement on se laisse submerger par une folle envie de le camoufler sous un amas de vêtements. Or sous ses airs inoffensifs, cette solution est une fausse bonne idée. Car plutôt que de les estomper, les vêtements amples soulignent davantage les petites rondeurs.

Les vêtements surtaillés : l’astuce ?

Se souvenir que dans la vie, c’est toujours « l’un ou l’autre ». Pour respecter la règle, on mise donc soit sur un haut moulant et un bas ample, ou bien sur sur un top oversize, un pantalon, un short ou une jupe près du corps.

Les pulls oversized

Revival des années 90, les pulls surtaillés sont devenus en l’espace de quelques saisons l’apanage des aficionados de mode. Si leur quotient style est attesté, leur capacité à alourdir la silhouette l’est tout autant. Somme toute, ils ne sont pas à bannir de notre garde-robe, mais plutôt à être reconsidérés.

Les pulls oversized : l’astuce ?

Les stylistes autorisent le port du pull oversized, à condition qu’ils soit bien accordé. Autrement dit, l’idée est le mixer avec des vêtements près du corps, et pas trop longs, histoire de dévoiler une partie des gambettes, pour ne pas oublier notre silhouette dans un amas de vêtements.

La superposition de vêtements

Un exercice de style opérationnel, mais qui nécessite d’être maîtrisé sur le bout des doigts pour promettre un sans-faute. Car si l’on mise sur un layering de vêtements encombrant et peu raffiné, nul doute que ce dernier va tasser la silhouette, plutôt que de la valoriser.

La superposition de vêtements : l’astuce ?

Définir une seule partie du corps sur laquelle on va superposer des vêtements, et non le corps en entier comme il en est généralement question. Eviter d’accumuler trop de vêtements, et n’en choisir que deux ou trois assez près du corps afin de le sublimer : un t-shirt blanc réchauffé avec un crop top sans manches, un débardeur fin twisté avec une veste en jean, et une chemise dont on fait dépasser les manches…

Les rayures horizontales

Pour ne pas commettre d’impair stylistique, autant revenir sur cette leçon mode incontestée. Oui, la marinière est une grande tendance, mais attention à bien savoir se l’approprier, puisque les rayures horizontales alourdissent la silhouette.

Les rayures horizontales : l’astuce ?

Si on est indissociable de ce vêtement d’inspiration marine, la rédaction vous conseille plusieurs options. Primo, de nouer le bas de la marinière pour assouplir ses rayures, ou secondo de la porter façon mini robe, afin d’attirer l’attention sur les enjambées. Mais quand bien même, les rayures verticales sont à privilégier, puisque contrairement à leurs consœurs horizontales, elles allongent la morphologie comme par magie. Et l’illusion sera d’autant plus grande, si les rayures verticales sont minimalistes.

Les volumes en excès

Qu’ils soient au niveau de la taille ou du col, les volumes en excès ne font jamais bon ménage avec des petites rondeurs qu’on souhaiterait dissimuler. Des froufrous, aux volants, en passant par des matières drapées, plissées voire froncées… Tous ces ornements tapent à l’œil et donnent inévitablement l’impression de faire une taille de plus, qu’on le veuille ou non.

Les volumes en excès : l’astuce ?

Loin de nous l’idée de renvoyer au placard les vêtements à ornements volumineux, mais plutôt de les reconsidérer pour mieux les associer. Si on est une fan avérée de la jupe plissée, la meilleure option reste de la préférer le plus sobre possible, et surtout de la combiner avec un haut moulant, et vice-versa. Si à contrario on mise sur une chemise à volants, on la préfèrera le plus discret possible, et on la twistera avec un pantalon dépourvu de tout artifice pour ne pas trop attirer l’attention.

Les vêtements clinquants

Au même titre que les pièces satinées, les vêtements à sequins ou métallisés ont le don d’éclairer les défauts, en attirant la lumière.

Les vêtements clinquants : l’astuce 

Ainsi, plutôt que de porter une robe ou un pantalon clinquants, la meilleure option reste de les troquer par des petites pièces ou bien des accessoires brillants. Des chaussures, un sac à main, ou un top minimaliste… Afin de ne pas alourdir notre silhouette, mais de pouvoir quand même se la jouer Saturday night fever coûte que coûte.

Le baggy

Pioché dans le vestiaire mode des années 90, le baggy a rejoint les bancs des tendances 2021. Et pourtant, si son allure insolente séduit bon nombre d’entre nous, elle peut être une mauvaise alliée, puisque la coupe de ce pantalon ample à taille basse alourdit n’importe quelle silhouette, au même titre que les jeans mom et boyfriend.

Le baggy : l’astuce ?

Pour équilibrer son allure encombrante, la rédaction conseille d’associer le baggy avec un crop top, avec une chemise nouée, ou bien t-shirt près du corps.  Le tout, sans oublier de retrousser les ourlets du pantalon, afin de montrer qu’en terme de mode, on s’y connaît. Autres options ? Préférer se glisser dans un jean flare ou bootcut, qui en plus de faire écho au style années 70, ont le pouvoir de mouler le galbe féminin en deux temps trois mouvements.

 Les carreaux XXL

On les aime, ils sont tendance, et pourtant les maxi carreaux alourdissent notre silhouette, qu’importe leur couleur. Mais comme il y a une solution à tout, ne tirons pas un trait sur l’imprimé quadrillé pour autant.

Les carreaux XXL : l’astuce ?

L’idée étant de choisir des vêtements tatoués de carreaux minimalistes, pour un rendu tout aussi tendance, et surtout discret. Notre second conseil ? Eviter le total look à carreaux, et préférer des petites pièces quadrillées, à associer avec des vêtements à l’esthétique moins affirmée.

Certaines chaussures plates

A défaut de tirer la silhouette vers le haut, certaines chaussures plates ont tendance à la tirer vers le bas. On pense aux baskets encombrantes que sont les dad sandals, aux bottines militaires à semelle mastoc ou encore aux sandales à brides façon spartiates qui saucissonnent parfois les jambes. Mais fort heureusement, il existe de nombreuses chaussures sans talons qui valorisent notre morphologie, sans la tasser.

Les chaussures plates : l’astuce ?

Opter pour des chaussures à semelles fines, ou pour des sandales flatforms, des nu-pieds inspirés des années 70, qui surélèvent notre allure avec leur semelle à plateforme intégrale, et qui sont en prime hyper agréables à porter. Autre astuce ? Privilégier des chaussures de même carnation que sa couleur de peau, afin de donner l’impression d’allonger sa silhouette sans fouler une cheville.

Les cols trop fermés ou ornementés

Le col chorale reconnaissable par un nœud, le col Claudine, le col cape ou le ras-de-cou ont pris la mauvaise habitude d’alourdir notre décolleté avec toutes leurs fantaisies.

Les cols trop fermés ou ornementés : l’astuce ?

Ainsi, pour rester pile dans la tendance, sans départir de notre prestance, on troque ces derniers par des cols plus avantageux pour notre morphologie. Un col carré, un col V, ou un décolleté plongeant pour rehausser les petites poitrines, ou bien un col halter et une encolure bateau pour valoriser les poitrines généreuses.

Les vestes et les manteaux volumineux ou avec trop de détails

La doudoune teddy bear, ou la doudoune matelassée, la veste à œillets, à multi poches, ou bien le manteau à plumes façon boa… Bien que tendance et confortables, ces vestes et manteaux couvrants rajoutent du volume à notre silhouette, ainsi qu’un excès d’informations. La meilleure idée ? Jouer la carte de la discrétion.

Les vestes et les manteaux volumineux ou avec trop de détails : l’astuce

Si on veut surfer sur la tendance oversized, le must reste de miser sur un blazer surtaillé, et de le twister avec une mini robe et des sandales à petits talons carrés. Et si on ne souhaite pas se séparer d’une veste en jean ornementée de quelques détails minimalistes, on la twistera dans ce cas avec des vêtements sobrement stylisés.

Le mix and match d’imprimés et de couleurs

Trop d’informations tue l’information. Qu’on fasse un combo de divers vêtements tatoués d’imprimés animaliers, ou une surdose de color block… Oublions ces associations risquées pour se concentrer sur les couleurs et les imprimés qui fonctionnent ensemble.

Le mix and match d’imprimés et de couleurs : l’astuce

On pense aux couleurs pastel qui une fois accordées peuvent créer une véritable harmonie question look, à condition de se limiter à trois couleurs différentes, histoire d’éviter l’effet Arlequin. On apprécie aussi associer des vêtements de mêmes camaïeux, à l’instar du rose et du rouge, ou du orange, du marron et du terracotta… Et côté imprimés, on y va avec parcimonie.

A lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page