People

Revue ‘Lisey’s Story’ : Stephen King adapte son propre livre pour Apple TV+, avec des résultats décevants


La Lisey du titre est interprétée par Julianne Moore, qui a vu son mari Scott Landon (Clive Owen), un célèbre romancier, se faire assassiner sous ses yeux. Mais la réticence de Lisey à se séparer de ses travaux inédits irrite un universitaire (“C’est nous” Ron Cephas Jones) qui aspire à mettre la main dessus, et conduit à libérer un fan fou (Dane DeHaan) pour poursuivre les manuscrits.

Pourtant, cela ne fait qu’effleurer la surface du récit dense et chronophage, puisque Scott continue d’apparaître à Lisey, dispensant de vagues conseils et des indices énigmatiques sur ce dont elle aura besoin pour faire face aux menaces auxquelles elle est confrontée, des échanges qui se déroulent fortement garnis de surréaliste et des images surnaturelles.

En plus du facteur « ick », la sœur catatonique et institutionnalisée de Lisey (Joan Allen) – qui a tendance à se couper – figure dans l’intrigue plus large, tout comme des niveaux de violence assez horribles et la séquence occasionnelle impliquant des personnages vomissant de grands torrents de l’eau.

À la base, King explore des thèmes sur le prix de la célébrité, le fandom extrême et surtout les processus d’amour, de perte et de deuil, avec des aperçus de la grande romance de Lisey et Scott alors que les huit épisodes – entièrement réalisés par le réalisateur chilien Pablo Larraín – sautent aller et retour dans le temps.

L’implication de King, cependant, n’a pas corrigé les problèmes de certaines adaptations passées. Au lieu de cela, l’auteur finit par s’embrouiller et s’embrouiller qui défie la simple classification des genres – “macabre” serait le terme utilisé – d’une manière trop longue, alors que Lisey découvre lentement les terribles secrets du passé de Scott.

Malgré ses antécédents inégaux à l’écran, la combinaison des fans fidèles de King, le besoin de contenu frais et le succès au box-office des dernières itérations de “It” ont alimenté une attaque cinématographique de son travail, ancien et nouveau. Les productions télévisées récentes incluent à elles seules le captivant de HBO “L’étranger” et le remake Paramount+ moins satisfaisant de “La tribune” l’année dernière, ainsi que le prochain “Chapelwaite” pour Epix.

Comme une ligne de transport en commun très fréquentée, si vous manquez une production de King, n’ayez crainte, une autre arrivera sous peu. Et malgré les grands noms, si vous contournez l’arrêt pour “Lisey’s Story”, vous n’aurez pas manqué grand-chose.

“L’histoire de Lisey” sera diffusée le 4 juin sur Apple TV+.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page