Politiques

le Rassemblement national retire son investiture à une candidate accusée de racisme et d’antisémitisme

Cette candidate a publié des messages sur le réseau social russe VK, qui n’avait pas été vérifié par les équipes du Rassemblement national avant l’investiture.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Le Rassemblement national retire son investiture à une candidate aux élections départementales dans le canton d’Ahun, en Creuse, accusée de racisme, d’antisémitisme et de négationnisme, rapporte France Bleu Creuse mercredi 2 juin. Néanmoins, Geneviève Veslin se présente toujours aux élections, puisque la liste a déjà été déposée et arrêtée. Si elle est élue, le parti lui demandera de ne pas siéger.

La décision du Rassemblement national fait suite à une enquête de “l’Œil du 20h” de France 2, diffusée lundi. Les journalistes ont exhumé une soixantaine de publications racistes et antisémites de la candidate sur son compte, sur le réseau social russe VK. Elle y partage des montages parlant de “bougnoule”, appelant “les personnes d’origine arabe” à apprendre l’arabe “pour un aller sans retour dans leur pays d’origine” et estimant que l’Holocauste est “le plus grand mensonge jamais raconté”.

“J’ai fait un erreur de casting et je l’assume.”

“On a validé sa candidature sur ses compétences concernant le handicap, après avoir vérifié ses comptes Facebook et Twitter. On a été floués parce qu’elle ne nous a pas dit qu’elle avait ce réseau social russe, VK, qu’on ne connaissait pas”, confie son colistier Damien de Marigny à France Bleu Creuse. Il se défend, au nom du Rassemblement national : “Bien sûr qu’on vérifie [les profils des candidats], mais sur l’ensemble du pays, on est le parti qui présente le plus de candidats, 3 200. C’est donc une tâche énorme, donc potentiellement on peut avoir des candidats comme ça, mais cela peut arriver dans tous les partis.”

Contactée par France Bleu Creuse, Geneviève Veslin n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. Aux journalistes de France 2, elle avait expliqué brièvement qu’elle ne s’était “pas rendue compte” et qu’elle “regrettait”.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page