Sports

La confession de Mbappé sur Neymar

Au détour d’une interview fleuve accordée au magazine britannique Esquire, Kylian Mbappé s’est prononcé sur l’adaptation parfois difficile de Neymar à la mentalité française.

Le Brésil n’est pas la France, l’Espagne et la Catalogne non plus. La transition de Sao Paulo à Barcelone était certainement plus douce pour un Neymar qui depuis 2017 et son arrivée à Paris a pu parfois sembler frustré ou contrarié, souvent pointé du doigt pour son hygiène de vie. Cette semaine, dans les colonnes de la publication britannique Esquire, Kylian Mbappé s’exprime sur le sujet.

Alors que le prodige de Bondy juge qu’il compose avec son homologue auriverde une paire de « leaders naturels » pour le PSG, c’est avec bienveillance qu’il rapporte la façon dont il a briefé son coéquipier sur « la mentalité française ». « Au Brésil, ils sont plus festifs, en France plus sérieux. Ici, il n’est pas bien vu d’afficher ses passions. Les gens vont penser qu’il néglige le PSG parce qu’il joue au poker. Je pense qu’il a commencé à comprendre cela », dixit l’international tricolore.

« Ils ont mis son visage sur la Tour Eiffel »

Et Mbappé d’ajouter: « Au début, c’était difficile pour lui car il le vivait comme un affront. Quand il est arrivé, ils ont mis son visage sur la Tour Eiffel, et six mois plus tard, ils lui demandent pourquoi il joue au poker. En France, les gens savent ce que tu as mais ils ne veulent pas le voir. Ils veulent juste te voir jouer au football et sourire. » La rançon de la gloire, en somme. L’ancien Monégasque se voulant très lucide sur la question. « Est-ce que je suis une star ? Je pense que oui… Si votre visage est affiché partout dans la ville, dans le monde, c’est assez clair. Mais être une star est un statut, cela ne fait pas de moi une meilleure personne que les autres. »

Lire aussi :Mbappé, à un but d’un énorme recordMbappé, l’énorme indice sur son avenir ?Mbappé, le sale coup de Sergio Ramos


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page